Octobre 27, 2020
Par Le Poing
83 visites




Rassemblement de soutien à Roland Veuillet devant la maison d’arrêt de Nîmes

Fin septembre, le syndicaliste et gilet jaune Roland Veuillet avait fait appel de sa condamnation à six mois de prison ferme et six mois de sursis. Le tribunal de Nîmes rendra son délibéré ce jeudi 29 octobre. Un rassemblement de soutien est prévu demain mercredi 28 octobre devant la prison de Nîmes.

Mais quand verra-t-on la fin de l’acharnement judiciaire dont est victime Roland Veuillet ? Syndicaliste et gilet jaune gardois, ce C.P.E. retraité est embastillé à la maison d’arrêt de Nîmes depuis le 2 juillet pour non-respect de son interdiction de manifester. Il a interjeté appel, dont le délibéré se tiendra le 29 octobre au tribunal de Nîmes.
Son comité de libération, qui organise des rassemblements de soutien devant le tribunal tous les mercredis, est inquiet quant à celui de demain, 28 octobre : « on a peur que sa peine de sursis se transforme en ferme et qu’il reste en prison un an. Le rassemblement de demain aura une ambiance particulière en tout cas… », confie l’un de ses soutiens. « Ils en ont marre des manifs tous les mercredi » ajoute une de ses camarades.

Une peur partagée par l’antenne gardoise du NPA, dans laquelle militait Roland par le biais d’un communiqué : « en effet […], subsiste un risque « raisonnable », daprès nos informations, d’une condamnation à un an de prison ferme, c’està-dire un impensable et nouveau tour de vis à l’encontre de notre camarade ! ».
Si ces inquiétudes restent pour l’instant des suppositions formulées au conditionnel, ses proches s’alarment également de l’état de santé de Roland, toujours en isolement depuis qu’il a convaincu ses codétenus de ne pas regagner leurs cellules après une promenade pour protester contre les conditions de détention le 17 juillet dernier.
« Il lui ont signifié que ça – l’isolement – allait durer 3 mois de plus », précise une de ses proches contactée au téléphone, martelant que Roland est libérable et qu’il n’a rien à faire en prison.

Pour l’instant, personne ne sait à quelle heure se tiendra le délibéré jeudi. Pas même Roland.

Un appel à rassemblement est organisé par son comité de soutien demain, mercredi 28 octobre à 18h devant la maison d’arrêt de Nîmes. Face à la répression, la solidarité est notre arme !




Source: Lepoing.net