108182115_165925551704223_8426394016546132377_o-medium

Ce groupe d’extrême droite tente, depuis plusieurs mois maintenant, d’établir une section à Nantes. Comptant sur un effectif très faible, composé des mêmes fafs locaux qui se recyclent inlassablement et sans possibilité d’élargir leur réseau, leurs actions se résument à se photographier en train de stickers dans les quartiers bourgeois de la ville et à mettre en scène leurs réunions sur les réseaux, réunions qui semblent avoir pour unique objectif de préparer la prochaine session sticks.

Le reste du temps ils brillent par leur absence ou cherchent refuge. Il y a quelques semaines par exemple, après que leur équipe ait été repérée au complet dans les rues nantaises par des antifascistes, le groupe a prit la fuite avant de se réfugier dans le bar Princesse Abibiche. Ce week-end encore, la principale tête du groupe, également membre d’Arsouille Naoned, repérée dans les rues nantaises, a fait plusieurs salut nazi avant d’etre coursé par des camarades et, ca ne s’invente pas, de trouver refuge à l’intérieur même du commissariat central de Waldeck.

Bref, malgré ces enchaînements de défaites, rappelons que Génération Identitaire, qui prétend être la vitrine « propre » du militantisme d’extrême droite porte les intérêts d’une bourgeoisie blanche et raciste et bénéficie logiquement, à Nantes comme ailleurs, de la complaisance de la justice et de la protection de la police. C’est pourquoi il est nécessaire de ne pas sous estimer ces groupes et de rester vigilants et vigilantes à leur tentative d’implantation dans nos villes.

Photo : mob antifasciste devant un des bars favoris de l’extrême droite nantaise.

___________

Pour aller plus loin, quelques liens au sujet de Génération Identitaire.

Mediapart : Génération Identitaire, un monde de violence
https://youtu.be/ObA1TIqUrnQ

Al Jazeera : Generation hate partie 1
https://youtu.be/Il2GbD4mrrk

Generation hate partie 2
https://youtu.be/_kEgufjqlio

#ÇaBaveAuComico
#Generationgrossepoukave
#flicsfafstruelove
#YouthNantesCestNous


Article publié le 17 Juil 2020 sur Nantes.indymedia.org