Décolonisons l’écologie dresse un portrait des luttes décoloniales en Martinique à travers le scandale du chlordécone, un pesticide toxique utilisé en Guadeloupe et en Martinique qui a pollué les sols, cours d’eau et empoisonné toute la population.

“En mars 2020, nous nous lancions dans un projet militant, qui partait de plusieurs constats : les personnes racisées sont les premières concernées par la crise capitaliste, aux impacts environnementaux, sanitaires et sociaux, et pourtant, celles-ci sont invisibilisées au sein de la lutte écologique mainstream, dans les instances de décisions, de construction des stratégies de lutte et de production des enseignements. C’est pourquoi, nous avons écouté et appris de celles et ceux qui, depuis la Caraïbe, et notamment en Martinique, sont les mieux placé.e.s pour apporter des solutions radicales à ce système colonial, capitaliste, écocidaire, génocidaire. “

Lien vers la Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=LbkADa3JELk

Pour des raisons de jauge sanitaire, merci d’envoyer un mail à [email protected]

Au Chat Noir

33 rue Antoine Puget (proches minimes

A partir de 18h30, début de projection 19h30

Bien cordialement,

Les associations du Chat Noir




Source: Iaata.info