Le Comité exécutif du BKDP (Congrès biélorusse des syndicats démocratiques) exprime une forte protestation contre une nouvelle violation des droits des syndicats dans le pays, avec la dénonciation et l’inscription, le 7 avril du Syndicat biélorusse des travailleurs de l’industrie radio et électronique (syndicat REP), qui fait partie du BKDP, comme une formation extrémiste.

Le Comité exécutif du BKDP déclare qu’en adoptant cette résolution, les autorités biélorusses ont franchi une nouvelle étape dangereuse dans l’escalade de la terreur et de la répression contre le mouvement syndical indépendant du pays.

Le Comité exécutif du BKDP exige des autorités l’arrêt immédiat de leur politique visant à la destruction du mouvement syndical indépendant et des représailles contre ses membres. Nous déclarons que ces actions auront des conséquences imprévisibles pour le pays et avertissons les responsables de cette attaque contre le syndicat REP de la responsabilité qu’ils prennent à cet égard.

Le Comité exécutif du BKDP informera immédiatement l’Organisation internationale du travail (OIT) et la Confédération syndicale internationale (CSI) de cet incident en leur demandant d’utiliser leurs pouvoirs et les ressources disponibles pour faire pression sur les autorités afin de mettre un terme à la pression, à la répression et aux représailles permanentes contre les syndicats indépendants du Belarus et leurs membres.

12 avril 2022

Traduction Patrick Le Tréhondat




Source: Laboursolidarity.org