Mai 23, 2021
Par Le Monde Libertaire
298 visites


12.05.2021
Le monde a aujourd’hui les yeux tournés vers la Colombie ; ses rues et ses routes ont été le théâtre du débordement de l’immense colère du peuple dans un cri rageur qui résonne fort et ne peut passer inaperçu. La contestation sociale, qui se développe de façon ininterrompue depuis le 28 avril, est la réponse à l’aggravation de la pauvreté et de la précarité (conséquences inévitables du modèle néolibéral), ce qui, au beau milieu de la crise sanitaire, économique et sociale, se traduit par 1,7 millions de foyers colombiens où l’on ne fait que deux repas par jour, par un taux de chômage de 14,2% et près de la moitié de la population, soit 42,2%, sous le seuil de pauvreté.

C’est le lot de nombreux peuples de par le monde, en Amérique latine, par exemple, fin 2020, le taux de pauvreté s’élevait à 33.7%, le chômage à 10.7% et 78 millions de personnes étaient dans la pauvreté extrême. Les gouvernements ont répondu à cette crise sociale par des mesures d’austérité, c’est-à-dire augmenter les impôts et en créer de nouveaux au détriment de la classe travailleuse. Dans le cas de la Colombie, cela s’est traduit par une troisième tentative de réforme fiscale du gouvernement d’extrême droite d’Iván Duque. Une fois encore, ce ne sont pas les principaux fauteurs de la crise qui paient la facture mais le peuple appauvri et exploité.

C’est dans ce contexte que des milliers de personnes se sont mobilisées en Colombie et notamment la jeunesse issue du peuple. Dans les quartiers, les rues et le long des routes, on résiste, et la contestation tient bon avec des barricades, des “casserolades” et des assemblées. Le juste combat que le peuple colombien mène aujourd’hui, nourrit la vague de contestation et de révolte qui, depuis 2019, s’étend en Amérique latine avec des épisodes de rupture qui relancent l’organisation populaire.

Pour sa part, l’État colombien a répondu, comme tous les États quand ils se sentent menacés dans leurs intérêts, par la répression et un usage disproportionné de la force. Les chiffres sont terrifiants et éloquents ; au 8 mai on comptait 47 personnes assassinées (39 par la violence policière), 451 blessées (32 par mutilation oculaire et 32 par arme à feu), 12 victimes de violence de genre, 548 personnes disparues et 963 arrestations.

Face à la répression féroce perpétrée par le gouvernement d’Iván Duque contre celles et ceux qui luttent en Colombie, nous lançons un appel à la solidarité active, à organiser partout des journées d’actions et à dénoncer, par tous les moyens possibles, la situation dont est aujourd’hui victime le peuple colombien. La solidarité internationaliste permet de maintenir les luttes que nous engageons, c’est pourquoi, nous soutenons aujourd’hui les revendications de la grève générale : Halte à la violence d’État, Pour le retrait de la réforme de la santé, Pour un revenu minimal universel garanti !

Solidarité avec les peuples en lutte !
Vive la Grève générale !
Pour l’autodéfense et l’organisation populaire face à la répression étatique !

☆ Grupo Libertario Vía Libre (Colombia)
☆ Coordenação Anarquista Brasileira – CAB (Brazil)
☆ Federación Anarquista Uruguaya – FAU (Uruguay)
☆ Federación Anarquista de Rosario – FAR (Argentina)
☆ Organización Anarquista de Córdoba – OAC (Argentina)
☆ Organización Anarquista de Tucumán – OAT (Argentina)
☆ Federación Anarquista Santiago – FAS (Chile)
☆ Devrimci Anarşist Federasyon – DAF (Turquía)
☆ Melbourne Anarchist Communist Group – MACG (Australia)
☆ Aotearoa Workers Solidarity Movement – AWSM (Aotearoa / Nueva Zelanda)
☆ Zabalaza Anarchist Communist Front – ZACF (Sudáfrica)
☆ Αναρχική Ομοσπονδία – Anarchist Federation (Grecia)
☆ Workers Solidarity Movement – WSM (Irlanda)
☆ Roja y Negra – Organización Política Anarquista (Argentina)
☆ Embat – Organització Llibertària de Catalunya (Cataluña)
☆ Alternativa Libertaria – AL/fdca (Italia)
☆ Organisation Socialiste Libertaire – OSL (Suiza)
☆ Union Communiste Libertaire (Francia)

Traduction Monica Jornet Groupe Gaston Couté FA




Source: Monde-libertaire.fr