Septembre 27, 2021
Par Le Numéro Zéro
300 visites


Depuis plusieurs mois, la réappropriation populaire de ce bâtiment fut motrice de nombreuses interactions sociales et initiatives collectives au sein du quartier et de l’ensemble de la ville.

Malheureusement, à partir de ce mardi 28 SEPTEMBRE, « Chez Elia » se retrouve expulsable à tout moment, suite à une décision de justice ; justice qui a été saisie après une plainte déposée par la mairie de Saint-Étienne qui est actuellement propriétaire du bâtiment.

En effet, après avoir forcé le départ de l’ancienne école de musique qui se trouvait sur les lieux, la mairie compte PRIVER LES HABITANT.ES DU QUARTIER ET DE LA VILLE DE CE LIEU au profit d’une société immobilière qui souhaite le racheter ET EN TIRER BENEFICE.

Le projet est de raser le bâtiment afin de couler à nouveau du béton pour construire des immeubles “modernes” à la place, IMMEUBLES QUI SERONT INACCESSIBLES AUX HABITANT.ES DE CE QUARTIER POPULAIRE ET CONTRIBUERONT A SA GENTRIFICATION.

Quelle est cette folie de vouloir continuer à couler du béton neuf, alors même que des milliers de bâtiments attendent d’être rénovés dans toute la ville ?!

Au-delà de l’absurdité de ce projet et de sa déconnexion totale avec les vrais besoins sociaux et culturels de la ville, la gestion du droit au logement par la ville de Saint-Étienne reste ce qu’il y a de plus scandaleux dans cette affaire. En effet, plusieurs personnes actuellement sans logement vivent Chez Elia car elles ne sont aucunement accompagnées ni prises en charge, alors que la plupart devraient l’être. Pour nous le droit d’avoir un toit reste fondamental et ne devrait en rien être ignoré, ET s’il n’est pas respecté, il est juste de le prendre sans le demander !

Nous vivons dans une ville QUI COMPTE PLUS DE LOGEMENTS VIDES que de personnes à la rue.

CE SONT les ingérences des collectivités publiques, les magouilles des sociétés immobilières, et le système de propriété privée, QUI créent cette situation désastreuse.

Nous condamnons la mairie de Saint-Étienne qui une fois de plus fait preuve de violence et de mépris. Nous condamnons la justice bourgeoise qui défend toujours les intérêts des riches et non le peuple. Nous condamnons les grands projets immobiliers de bétonnisation et de gentrification.

Nous condamnons les forces de l’ordre, huissiers, procureurs et autres forces d’oppression qui tous remplissent des missions abjectes et immorales.

Mais nous ne souhaitons pas arrêter notre lettre là, car cette triste histoire n’est que la répétition de ce qui se passe chaque jour ailleurs…

Nous souhaitons aussi et avant tout remercier et adresser un message aux habitant.e.s et occupant.e.s qui ont donné vie à ce lieu si merveilleux.

Pendant des mois, le quartier de Jacquard et toute la ville ont pu se rencontrer, danser, échanger et créer entre ces quatre murs qui respirent l’histoire de Saint-Étienne sous toutes ces formes. Une histoire ouvrière, cosmopolite, militante et culturelle qui a pu être retrouvée dans cette aventure Chez Elia.

Que ce soit lors des cantines, des conférences, des ateliers, des concerts, des après-midi jeux, des petit moments informels, la vie et l’énergie se seront faites ressentir partout et auront plus que jamais fait grandir des liens ainsi des envies de continuer à créer ce genre d’espaces.

Que cette aventure s’arrête ce mardi ou plus tard, nous sommes persuadé,es que ce n’est que le début de beaucoup d’autres, et nous sommes d’ores et déjà prêt.e.s à nous mobiliser et à se retrouver aux moments venus !

Réclamons la fin des expulsions !

SQUAT PARTOUT

VIVA ELIA

27/09/2021

Chez Elia Squat Partout

En complément…




Source: Lenumerozero.info