Septembre 23, 2022
Par infokiosques
166 visites

« J’ai pris connaissance du texte “Nous sommes touTEs des survivantEs, nous sommes touTEs des agresseurSEs” qui a été partagé plusieurs fois lors de conflits concernant des agressions sexuelles ou viols. Il y a des critiques à faire au texte en lui-même, mais aussi à la manière dont ce texte peut être (et a été) instrumentalisé pour esquiver des responsabilités. »




Source: Infokiosques.net