Novembre 23, 2021
Par Attaque
157 visites


Prison de Gradignan : Deux évasions en dix jours

France Info / lundi 22 novembre 2021

C’est une nouvelle évasion, à peine 10 jours après la précédente. Vers 23 h 10, dimanche 21 novembre, un détenu s’est fait la belle. Il était installé dans un bâtiment particulier, un secteur appelé SAS, ou « structure d’accompagnement vers la sortie », réservé aux détenus ayant moins de deux ans de peine encore à purger. Ce secteur est moins sécurisé.

« Le détenu a cassé la butée de la fenêtre pour l’ouvrir en grand » précise Hubert Gratraud, représentant du syndicat FO Pénitentiaire de la prison de Gradignan [sa gueule ci-contre ; NdAtt.]. La butée empêche l’ouverture totale.

L’homme, âgé de 37 ans, était en prison depuis mai dernier pour conduite en état d’ivresse. Il a par ailleurs été condamné dans diverses affaires de stupéfiants. Il est aussi connu pour des menaces de mort sur sa conjointe. Il totalise cinq condamnations.
Il est entré il y a un peu plus d’un mois dans cette structure qui prépare à la sortie de la vie en prison. Il était libérable en septembre 2022.

Après ces évasions, le syndicaliste s’est adressé à l’administration pénitentiaire pour demander l’installation de barreaux aux fenêtres. Il sait le peu de chance d’aboutir, car c’est totalement contraire au principe même de cette structure, censée préparer les détenus à la sortie de l’établissement pénitentiaire.

Ces deux hommes évadés sont toujours recherchés. Il y avait déjà eu une tentative il y a quelques mois.

*****

Prison de Camp-Est : A l’ancienne, mais la chance n’est pas avec lui

France Info / dimanche 21 novembre 2021

Les services de sécurité en ont été informés aux alentours de 8 heures, ce dimanche matin. Un détenu du Camp-Est a tenté de s’évader de l’établissement pénitentiaire situé à Nouville (Nouméa). Il a rapidement été retrouvé sur la plage, non loin de l’établissement pénitentiaire.

Ce détenu avait été placé au sein de l’ancien quartier des femmes de la prison, transformé en « quartier de confinement avec le Covid », car il était cas contact.

Il aurait utilisé un cordage fabriqué à partir de draps, pour s’échapper du bâtiment. Il a réussi à descendre le mur de 5 mètres de haut, mais s’est blessé à la cheville et s’est cassé le bras à la réception. Il a rapidement été retrouvé sur la plage, non loin de l’établissement pénitentiaire par les gardes, qui ont vu le cordage en entrant dans la cellule. Le détenu a été pris en charge au Centre hospitalier territoriale.

Par ailleurs, un détenu qui avait obtenu une permission de sortie jusqu’au mois d’août dernier et qui n’avait pas regagné la prison a également été retrouvé ce matin, à Portes-de-Fer. Il a été placé en garde-à-vue.




Source: Attaque.noblogs.org