Juin 5, 2022
Par Mondialisme.org
238 visites

Malgré leurs limites, ces deux articles de Dale Street sont utiles dans la mesure où ils restituent des débats dans le monde militant anglophone tout en portant un regard critique sur une organisation d’extrême gauche française. Notons, car l’auteur ne le souligne pas, que Lutte ouvrière n’imaginait même pas que Poutine puisse envahir l’Ukraine !!! Ainsi LO affirmait dans son numéro 2794 (une semaine avant l’agression russe : « “Une action militaire pourrait arriver n’importe quand”, a déclaré lundi 14 février le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a été jusqu’à annoncer qu’elle “pourrait débuter pendant les jeux Olympiques”, évoquant même l’invasion de pans du territoire ukrainien, de grandes villes, et même “un assaut rapide sur la ville de Kiev”, la capitale de l’Ukraine. Tout cela a semblé démenti dès le 16 février par la nouvelle du début de repli des troupes russes. (…) Ainsi la Russie est présentée comme s’apprêtant à déclencher une guerre pour mettre la main sur l’Ukraine. Les manœuvres militaires organisées par l’armée russe ne signifiaient pourtant pas que Poutine avait décidé une invasion. » Et le 23 février, la veille de l’invasion, LO écrivait à propos des dirigeants américains : « Depuis des semaines, ils accusent Poutine de préparer l’invasion de l’Ukraine » (n° 2795) !!!

Seconde remarque, plus importante car elle concerne les fondements viciés du léninisme-trotskysme que partagent LO et (en partie) l’AWL à laquelle appartient Dale Street : LO ignore toujours comment qualifier la classe dirigeante russe et son système économique depuis 1991 (ce qui n’est pas le cas de l’AWL, reconnaissons-le). Comme de nombreux trotskystes, staliniens ou ex-staliniens qui ont vu dans l’URSS soit un « Etat ouvrier dégénéré », soit même un « Etat socialiste » (?!), elle préfère employer des termes vagues et passe-partout comme « caste » ou « bureaucratie » (que LO utilisait déjà pour qualifier… l’URSS !!!) que celui de bourgeoisie ou de classe capitaliste. De plus, LO se garde bien de parler d’impérialisme ou de (néo)colonialisme à propos de la Russie actuelle et encore moins, bien sûr, à propos de l’URSS et des rapports d’exploitation qu’elle entretenait avec les démocraties populaires ou Cuba. LO tient absolument à perpétuer l’illusion létale selon laquelle l’URSS, de 1917 à 1991, aurait toujours été un acquis pour la classe ouvrière russe et internationale, d’où ses contorsions politiques qui l’amènent à condamner l’invasion russe tout en affirmant qu’en fait le véritable responsable de cette agression serait l’OTAN. Qu’elle le veuille ou pas, cela revient à blanchir Poutine et surtout la classe dirigeante russe de leurs crimes.
Y.C., Ni patrie ni frontières, 5 juin 2022.

PDF - 176.6 ko



Source: Mondialisme.org