Juillet 24, 2016
Par Le Monde Libertaire
318 visites


Daech : changement de cap

Visiblement, Daech utilise tous les moyens pour être sur le devant de la scène et propager un vent de panique, en Afrique, au Moyen-Orient et en Occident. Après l’attaque de Nampala (Mali) où 17 soldats sont morts et après avoir semé le trouble au nord du Cameroun où des miliciens anti-terroristes se sont eux-mêmes transformés en terroristes potentiels envers des civils, hier en Allemagne, un individu se réclamant du tueur norvégien Anders Behring Breivik s’est attaqué à un grand centre commercial de Munich, tuant au moins 9 personnes et en blessant des dizaines d’autres (même si EI n’a pas revendiqué l’attentat, il a eu lieu quatre jours seulement après une attaque à la hache dans un train régional également en Bavière, commise par un jeune demandeur d’asile de 17 ans qui a revendiqué son geste au nom du groupe Etat islamique (EI)). Aujourd’hui, à Kaboul, un individu a commis un attentant suicide au milieu d’une manifestation pacifique qui a fait 80 mort et 231 blessés… Depuis qu’il perd du terrain en Syrie, Daech a changé de stratégie et utilise son site internet pour lancer un appel général à devenir Amok: “Qui que vous soyez, salafiste ou non, tuez-vous en entraînant dans votre mort le plus de gens possible.” Daech a baptisé cette nouvelle forme de terreur “la guerre mondiale individualisée”, qui s’adresse aussi bien aux musulmans qu’à “tout individu mal dans sa peau et qui se sent exclu de la société occidentale” pour “donner un sens à sa vie”. On l’a vu, l’appel a été entendu, aussi bien à Orlando qu’à Nice ou en Allemagne du Sud. Un type sexuellement refoulé, comme le tueur homophobe d’Orlando, ou un “macho-musclor d’opérette”, comme le tueur de Nice, ou encore, un individu jugé par ses voisins “tout-à-fait normal”, comme le jeune afghan à Wurtzbourg, ayant tous “prêtés allégeance”, revendiquent le fait de s’attaquer aux “infidèles” et ceci sans plus passer par des “formations terrain”, ils sont livrés aujourd’hui à leur “libre arbitre”, leurs délires paranoïaques et à “l’organisation individuelle d’actes de terreur”. Et ce n’est pas le renforcement des forces répressives qui risquent d’y changer quelque-chose, il y a longtemps que nous autres anarchistes, savons que les racines sont plus profondes et quelles sont leurs causes (voir les principes de base de la Fédération Anarchiste)…




Source: