Juin 4, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
191 visites


SOMMAIRE

  • Déconfinons nos fiertés
  • Portons fièrement des masques arc-en-ciel !
  • Quelques chiffres
  • Analyse sur le plan d’action gouvernemental contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023

Déconfinons nos fiertés

2020 a été une année où les arcs en ciel n’ont pas illuminé nos rues. La quasi totalité des marches des fiertés et autres événements nous permettant d’exprimer nos identités et de visibiliser nos luttes ont été annulés ou se sont transformés en version numériques. Ainsi, par le biais des prides officielles, nos chaussures plates, à talons ou compensés n’ont pas foulé les rues de Paris, Nantes, ou encore de Montpellier. Certaines villes ont néanmoins organisé des marches ou rassemblements dans le respect des gestes barrières comme à Avignon, Rouen ou à La-Roche-sur-Yon. Pour l’Union syndicale Solidaires, ces marches sont aussi l’occasion de rappeler que le combat ne fait que commencer pour le droit des LGBTI+ en matière de discriminations au travail.

2020 a aussi été une année où on a vu dans les rues ressortir les drapeaux de la haine. La manif pour tous a ainsi pu manifester en toute tranquillité escortée par les forces de l’ordre contrairement aux collectifs, associations et individus LGBTQI+. contrairement aux collectifs, associations et individus LGBTQI+ Tandis que le gouvernement, qui oscille entre belles paroles et gages donnés aux forces conservatrices, renvoie la PMA pour toustes aux calendes grecques, bien que le processus législatif soit engagé depuis octobre 2019. De plus, l’effectivité et la mise en œuvre de cette loi pourrait être « techniquement » repoussée car une fois votée définitivement, la loi devra encore être promulguée. L’assistance médicale à la procréation (AMP), n’est toujours pas ouverte à toutes les femmes, qu’elles soient en couple ou seules, lesbiennes, bisexuelles, aux personnes transgenres et intersexuées. L’union syndicale Solidaires exige que le processus législatif aboutisse au plus vite pour permettre un accès et une prise en charge pour toustes sans critère.

Quant aux migrant·es LGBTI, iels sont les premières victimes de la politique migratoire du même gouvernement.

Les moyens mis en œuvre pour lutter, au quotidien, contre les lgbtphobies sont insuffisants.

Nous exigeons un plan de lutte et de sensibilisation d’envergure pour toutes les générations, dès l’école, contre les discriminations de genre et les lgbtphobies avec des moyens financiers et humains pour les associations déjà sur ces terrains militants.

DATES DES MARCHES DES FIERTES

Sera réactualisé régulièrement

à venir

  • Rennes, 5 juin
  • Lyon, 12 juin à 12h, Place Bellecour
  • Strasbourg, 12 juin à 14h, place de la République
  • Nantes 12 juin
  • Arras, 12 juin
  • Lille, 13 juin à 14h Place de la République
  • Clermont-Ferrand, 19 juin à 14h, Place de Jaude
  • Metz 19 juin
  • Amien, 19 juin Léon Gontier
  • Arles, 19 juin, 15h Place de la République
  • Paris, Marche des Fiertés Antiraciste et Anticapitaliste radicale, 20 juin
  • Paris, 26 juin – Marche des Fiertés (officielle)
  • Toulouse, 26 juin, 19h Place de Belfort, Queer Pride
  • Marseille, 3 juillet à 15h, palais Longchamp
  • Reims 3 juillet à 14h30, square de la gare
  • Annecy 17 juillet
  • Genève du 9 au 12 septembre
  • Bordeaux 12 septembre
  • Biarritz, 25 septembre
  • Montpellier, 24 et/ou 25 septembre
  • Grenoble, 25 septembre
  • Anger, 25 septembre
  • Toulon, 25 septembre
  • Toulouse, 9 octobre Marche des Fiertés (officielle)

(Ont déjà eu lieu : Orléans, 15 mai / Besançon, 15 mai / Tours 15 mai → Annulée suite menace extrême droite ! / Montpellier, 15 mai / Saint Denis de la Réunion, 16 mai / Nice, 16 mai / Amiens, 17 mai / Perpignan 17 mai / Ajaccio 17 mai / Bordeaux 17 mai / Saint Etienne 17 mai / Cayenne 17 mai → reportée / La Rochelle, 22 mai / Rouen, 22 mai / Poitiers, 22 mai)

VISUELS

Retrouvez les différents visuels passés ici




Source: Solidaires.org