Mars 18, 2022
Par Dijoncter
312 visites

Qu’est-ce qui dĂ©termine les rapports de pouvoir ? Peut-on imaginer des formes collectives qui les supprimeraient ? À dĂ©faut, comment les identifier et les dĂ©samorçer ? SixiĂšme Ă©tape du cycle des 9 discussions animĂ©es, mercredi 23 mars aux Tanneries.

Le retour des 9 conversations animĂ©es – StratĂ©gies · IdĂ©es · Pratiques

De octobre 2021 à juin 2022, les Tanneries proposent chaque mois un rendez-vous consacré à une discussion autour des enjeux qui traversent quotidiennement les luttes sociales, écologistes, anti-autoritaires, féministes, anti-racistes, etc.




22 janvier

Le pouvoir au sein des groupes

Discussion-débat

Mercredi 23 mars – 18h – Espace autogĂ©rĂ© des Tanneries

PRATIQUES – Quelle que soit sa forme d’organisation, aucun groupe ne semble Ă©chapper aux rapports de pouvoir. Qu’ils soient la consĂ©quence de manipulations conscientes ou simplement de situations sociales inĂ©gales, le pouvoir traverse les collectifs. Sans prise en charge collective de cette question, il Ă©crase celles et ceux qui en sont le moins doté·es, ou a minima entrave des formes d’élaborations communes plus riches.

Qu’est-ce qui dĂ©termine ces rapports de pouvoir ? Peut-on imaginer des formes collectives qui les supprimeraient ? À dĂ©faut, comment les identifier et les dĂ©samorçer ? Comment redistribuer le pouvoir ?

À partir d’extraits de :

Micro-politique des groupes de David Vercauteren,

La tyrannie de l’absence de structure de Jo Freeman,

RĂȘver l’obscur de Starhawk.




Source: Dijoncter.info