Cette proposition est inquiétante parce qu’elle n’a d’autre but que de faire passer en contrebande l’interdiction de la critique de la politique de l’état d’Israël. Alors que cet état mène une politique de colonisation et d’apartheid, ce serait une erreur tragique de laisser se développer dans notre pays des conceptions de la lutte contre l’antisémitisme qui la mêlent en quoi que ce soit avec la politique de l’état d’Israël.

La liberté d’expression c’est de pouvoir défendre les droits du peuple palestinien, poursuivre la campagne internationale BDS, critiquer la politique israélienne sans être accusé d’antisémitisme. Venez en débattre le 14.

Projection du clip Antisémitisme et antisionisme de  » Paroles juives contre le racisme « .

Café-débat animée par BDS France Toulouse (Boycott Désinvestissement Sanctions).



Article publié le 13 Nov 2019 sur Iaata.info