Octobre 28, 2021
Par Paris Luttes
349 visites


Toutes les organisations indépendantistes en Kanaky (FLNKS, UC, Palika, UNI, Parti travailliste, USTKE… ) demandent le report du 3e référendum prévu unilatéralement par le pouvoir français le 12 décembre prochain (au lieu de 2022) et appellent à la non-participation si celui-ci était maintenu.

Vu la crise sanitaire en Kanaky, le confinement qui empêche une véritable campagne dans les tribus, les quartiers, les squats, il est impensable d’envisager un référendum dans ces conditions.

La période de deuil difficile à laquelle doit faire face le peuple kanak, les décès quotidiens et le taux d’incidence très élevé à moins de 50 jours de la consultation plaident pour un report.

L’État, par la tournée du ministre Lecornu sur le territoire ou l’intervention du Premier ministre à l’assemblée nationale « Nous avons réaffirmé notre souhait fort que le choix des Calédoniens soit celui de la France », au mépris de la soi-disant neutralité, rend cette campagne référendaire totalement inéquitable et faussée.

Les enjeux du référendum sont bien trop importants pour brader ce dernier rendez-vous crucial pour l’avenir du peuple kanak.

Ci-joint le communiqué du FLNKS

Communiqué du BP FLNKS du 20/10/2021 (pdf, 477.4 kB)

Nous nous associons aux décisions des indépendantistes Kanak, partis et syndicats,

et organisons :

  • Une Journée de solidarité avec la Kanaky le samedi 30 octobre à la CNT (33 rue des Vignoles, Paris 20e) de 15h à 22h30.

« Luttes sociales et politiques – enjeux du 3e référendum en Kanaky »

Au programme :

  • 14h30 : Accueil, exposition sur l’histoire et les luttes sociales en Kanaky
  • 15h : projection de films
  • 17h30 : Débat avec le collectif solidarité Kanaky
  • 19h30 : Repas de solidarité
  • 20h30 : diaporamas, et musique avec Sly Harmony (Kaneka Fusion)
  • 21h30 : interventions en visio en direct avec des représentants d’organisations indépendantistes au pays, FLNKS et USTKE – Parti Travailliste

Fin de soirée en musique jusqu’à 22h30 avec LF Badbad (rappeur océanien)

organisé par le Collectif Solidarité Kanaky

et le MJKF (Mouvement des Jeunes Kanak en France)






Source: Paris-luttes.info