Novembre 7, 2021
Par Le Monde Libertaire
358 visites


Hier, j’ai fait un rĂȘve. Un mauvais rĂȘve. Que dis-je, un cauchemar. Celui d’un miracle ayant eu lieu à
 Lourdes !
120 Ă©vĂȘques français sont, en effet, rĂ©unis Ă  Lourdes du 2 au 8 novembre. À propos du rĂ©cent rapport SauvĂ© qui chiffre (Ă  minima) Ă  330 000 le nombre de victimes d’abus sexuels commis par des prĂȘtres ou apparentĂ©s, en France, entre 1950 et aujourd’hui, sur des enfants. La vĂ©ritĂ©, connue depuis toujours, mais cachĂ©e ou minimisĂ©e, vient enfin d’éclater et s’étale au grand jour.

Et, bien, j’en frĂ©mis encore, j’ai rĂȘvĂ© que l’Église catholique plaidait coupable, se repentait, allait indemniser largement ses victimes sur ses immenses deniers et allait rĂ©gler le problĂšme Ă  la racine en autorisant le mariage (mĂȘme civil, voire entre personnes du mĂȘme sexe) des prĂȘtres qui pourraient mĂȘme ĂȘtre des femmes. Bref, j’ai rĂȘvĂ© que l’Église allait devenir intelligente. Un cauchemar pour nous autres anti clĂ©ricaux, athĂ©es et libres penseurs. La fin, sinon de notre raison de vivre, du moins d’une rente de situation.

Aussi, au petit matin, encore trempé de sueur, je me suis précipité chez mon marchand de journaux préféré. Et

Et, ouf, l’Église va bien reconnaĂźtre que
, mais Ă  la marge de la marge. Elle va bien indemniser les victimes, mais en les lĂąchant avec un Ă©lastique, et en faisant appel au don des croyants car pas question de ponctionner son capital financier et immobilier. Et pour ce qu’il en est du mariage des prĂȘtres et de l’ouverture de la prĂȘtrise aux femmes, elle envisage d’envisager
 d’y rĂ©flĂ©chir.

Aussi, soulagĂ© par ces bonnes nouvelles, je suis retournĂ© immĂ©diatement me mettre sous la couette. Pour, cette fois, faire de beaux rĂȘves. Du genre pendre le dernier capitaliste avec les tripes du dernier cureton.

Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr