Septembre 12, 2021
Par Le Monde Libertaire
180 visites


Dans l’église de Meynac, en CorrĂšze, il y a dĂ©sormais un distributeur d’eau bĂ©nite. Car, par les temps qui courent, les bĂ©nitiers ressemblent comme deux gouttes d’eau Ă  des nids Ă  microbes.

Dans l’église de Fontainebleau (Seine et Marne), il y a Ă©galement un distributeur d’eau bĂ©nite, mais, en plus, un distributeur de gel hydro alcoolique. Et lĂ , c’est clair, nous ne sommes plus dans le seul cadre du principe de prĂ©caution et on frĂŽle carrĂ©ment l’hĂ©rĂ©sie.

Que les bĂ©nitiers puissent ĂȘtre polluĂ©s par de bons chrĂ©tiens porteurs du covid, passe encore. Donc, ok pour des distributeurs d’eau bĂ©nite, mĂȘme si ça laisse Ă  entendre que l’eau bĂ©nite, bien que bĂ©nite, n’est pas un remĂšde miracle. Mais, putain de nom de Dieu de bordel de merde de vĂ©role Ă  cul, s’il faut en plus se dĂ©sinfecter les paluches avant de faire le signe de croix, c’est pas Dieu possible !

Le principe de précaution, oui ! Trop de précaution par rapport au principe, non !

Est-il besoin de le prĂ©ciser, les mĂ©crĂ©ants que nous sommes soutenons mordicus nos frĂšres intĂ©gristes. Avec les distributeurs d’eau bĂ©nite terminĂ© nos pipis dominicaux dans ces bon vieux bĂ©nitiers, mais si, en plus, il faut se dĂ©sinfecter les mains avant d’aller pisser dans les distributeurs d’eau bĂ©nite, c’est un coup Ă  nous traumatiser la zĂ©zette !

Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr