Mai 17, 2021
Par Le Monde Libertaire
144 visites


Au Japon, en Chine, en Allemagne… , des robots ont été conçus pour réciter des prières, prononcer des sermons et se déplacer pour communiquer avec les fidèles.
Le patronat clérical clame haut et fort qu’il s’agit là d’une nécessité pour faire face à la pénurie des vocations. Mensonge ! La main d’œuvre immigrée bouche, en effet, largement les trous. Mais, alors, pourquoi ce virage startupiste ?
Et bé, c’est simple ! La main d’œuvre ça coûte et si des rouges à la mode Biden venaient à prendre le pouvoir ici, là ou ailleurs, ça coûterait encore davantage. De plus, les précaires, emplois vieux et autres forçats des petits boulots essentiels à la tenue du culte, gangrénés par l’islamo gauchisme, commencent à renâcler sévère et parlent même, seigneur Jésus, de se… syndiquer.
En clair, les robots, c’est pour ne pas payer de charges sociales et empêcher le prolétariat curaillon de s’organiser pour obtenir la satisfaction de ses justes et légitimes revendications.
Bref, camarade curé, toi qui sous la soutane reste un travailleur, rejoins nous et, ensemble, luttons pour tout le pouvoir aux soviets.

Jean-Marc Raynaud




Source: Monde-libertaire.fr