Septembre 29, 2017
Par Indymedia Lille
26 visites


Locales

|
,

Crimes fascistes et état d’urgence : un silence infini ?

Après deux ans d’état d’urgence, le dispositif justifié par l’anti-terrorisme n’en finit plus d’être invoqué pour museler la contestation. Depuis les manifs contre la COP 21 en 2015 jusqu’à la dénonciation des crimes policiers en 2017, en passant par le mouvement contre la loi travail en 2016, les perquisitions, arrestations, assignations à domicile et interdictions de rassemblements, ont permis à l’État d’intimider de tout autres ennemis que les (…)




Source: