Août 12, 2016
Par Le Monde Libertaire
88 visites


par PAT DE BOTUL le 12 août 2016

Cri d’alarme

Un rapport de l’université du Queensland (Australie), l’UICN (Suisse) et de la Wildlife Conservation Society tirent la sonnette d’alarme sur les dangers qui pèsent sur près de 8 700 espèces animales et végétales classées comme menacées ou quasi menacées de disparition sur la liste rouge de l’UICN. Ils touchent 72 % des espèces. Responsable : la surexploitation des ressources, qu’il s’agisse de la chasse et du braconnage (pour la viande, la peau, l’ivoire, les cornes ou le commerce d’animaux sauvages), de la pêche ou de l’exploitation forestière. Près de 1 700 espèces animales sont victimes de chasse illégale ou de trafic, à l’exemple de l’éléphant d’Afrique, du rhinocéros de Sumatra, du gorille de l’Ouest ou du pangolin de Chine. Plus de 4 000 espèces tributaires des milieux boisés, comme le rhinopithèque de Stryker (singe du nord-est de la Birmanie), la turdinule de Bornéo (oiseau passereau) ou la crocidure de Nicobar (musaraigne), sont menacées par des coupes forestières à grande échelle.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: