Novembre 7, 2021
Par Yannis Youlountas
339 visites


Tristesse…

CRÈTE : UN RÉFUGIÉ AFGHAN SE SUICIDE EN APPRENANT QUE LES TALIBANS ONT MASSACRÉ SA FAMILLE

Il venait d’avoir 20 ans. Il avait trouvé une place de berger dans le village d’Asites, à mi-chemin entre Héraklion et Mirès, non loin de chez nous, au centre de la Crète. C’était un jeune homme adorable, très apprécié, courageux et ouvert. Il avait récemment déposé une demande d’asile avec l’espoir d’aider sa famille à le rejoindre. Tout semblait bien parti.

Mais une nouvelle terrible est venue tout balayer : il a appris que toute sa famille venait d’être massacrée par les talibans dans son pays d’origine. Tout s’est effondré. Rien ne comptait plus. Il a disparu quelques heures et a finalement été retrouvé pendu dans la bergerie par la jeune fille de la famille chez qui il vivait et travaillait.

L’adolescente âgée de 15 ans est depuis profondément marquée, de même que la communauté afghane de notre département.

Revient maintenant sur la table la question du droit d’asile et du manque de solidarité internationale face à l’horreur en Afghanistan : depuis l’incapacité de fuir jusqu’aux épreuves en exil, dans l’adversité.

Notre collectif solidaire et nous-mêmes adressons nos sincères condoléances à la famille grecque qui l’hébergeait et à nos camarades afghans frappés par ce deuil. Entre nos déplacements à Athènes et à Lesbos, c’est avec eux que nous vivons l’entraide et l’amitié dans ce secteur de la Crète où nous avons tissé de nombreux liens depuis bientôt six ans.

Courage les ami-es. De tout cœur avec vous, contre tous les tyrans qui nous volent nos vies.

.
Maud et Yannis Youlountas
po/ Anepos et Kali Dynami






Source: Blogyy.net