Juin 28, 2021
Par Attaque
173 visites


France Bleu / vendredi 25 juin 2021

La ligne à grande vitesse est coupée, dans la Drôme, à cause de plusieurs incendies criminels, dans la nuit du jeudi 24 juin au vendredi 25 juin, vers 3 heures du matin à Crest. Des câbles d’alimentation, de signalisation et de fibre ont été incendiés à quatre endroits différents dans une zone de 100 mètres carrés. Les dégâts sont très importants, 50 agents de la SNCF sont mobilisés pour les réparations. Le montant n’a pas encore été chiffré par la SNCF.

Les réparations vont prendre du temps, le trafic pourrait reprendre normalement samedi à 16h00, il s’agit uniquement d’une estimation de la SNCF, rien n’est certain à ce stade. Les trains circulent, mais sont obligés de passer par la ligne classique. Cela signifie qu’aucun train ne part ou n’arrive de la gare Valence TGV.  Ils sont obligés de passer par Valence Ville.  La ligne Paris-Marseille, très empruntée, notamment, est concernée.

Tous les TGV et les TER réunis sur la même ligne provoquent des embouteillages. Selon la SNCF, tous les trains ont environ une heure de retard vendredi. La SNCF a porté plainte. La section de recherches de de Grenoble est chargée de l’enquête avec la brigade de recherches de Crest. En décembre 2019, un incendie semblable avait déjà eu lieu, avec la même méthode. Les trains avaient aussi été arrêtés.


*****

France 3 / samedi 26 juin 2021

« Ce vendredi 25 juin vers 03H30 du matin, au sud de Valence, quatre installations contenant des câbles de signalisation situées sur la ligne à grande vitesse Méditerranée ont subi un incendie », a indiqué la SNCF dans un communiqué.
« Un acte de sabotage a été commis sur la ligne LGV à hauteur d’Eurre dans la Drôme, des câbles électriques situés en sous-sol ont été incendiés le long des voies coupant l’alimentation et la signalisation », a pour sa part précisé la préfecture.
Sur les photos prises sur le site vandalisé, on aperçoit des câbles carbonisés. La SNCF indiquait que les dégâts étaient « très importants ». […]

Un responsable faisait le point ce samedi matin. « Depuis hier (vendredi), 4h du matin, nous avons mobilisé plus de 50 agents SNCF spécialisés. Ce sont des travaux spécifiques qu’il fallait réaliser », a expliqué ce samedi matin Alexandre Bertholet, responsable LGV Marseille-Valence, « on a réalisé les remplacements de plus de 20 câbles. Plus de 1000 mètres de câbles ont été renouvelés. »
Outre le remplacement des 20 câbles touchés, il a également fallu procéder à des opérations de vérifications. « On a du mobiliser des ressources pour réaliser ces travaux mais aussi pour faire des essais des installations et être sûr que l’on puisse reprendre le trafic ce matin (samedi) à vitesse normale et en toute sécurité ». 

et selon le Dauphiné Libéré (titre d’un article payant du 26/06) « le montant préjudice du sabotage de la ligne TGV s’élèverait à plus d’un million d’euros« .




Source: Attaque.noblogs.org