Février 17, 2021
Par Sans Nom
332 visites


Crest : une deuxième installation d’Orange incendiée
en 24 heures

Le Dauphiné, 17 février 2021

Vingt-quatre heures après l’incendie volontaire visant une antenne Orange installée à Gigors-et-Lozeron, un feu a endommagé un nœud de raccordement d’abonnés à Crest. Vingt-quatre sapeurs-pompiers ont été mobilisés à 2h30 dans ce bâtiment de trois étages situé rue Edouard Branly. L’incendie s’est déclaré au rez-de-chaussée. L’intervention a pris fin vers 5 heures. Les gendarmes ont également été mobilisés sur place. De nombreux abonnés de l’opérateur historique sont impactés.

Selon les premières constatations menées sur place par les gendarmes, le ou les incendiaires sont montés sur une poubelle afin de casser une vitre du local où se trouve le nœud de raccordement d’abonnés. Un engin incendiaire ou un produit accélérant a été déversé afin de brûler l’installation. Le sinistre a généré beaucoup de fumée dans l’ensemble du bâtiment.

Selon les premières estimations, 4 000 abonnés téléphoniques et 6 000 abonnés internet dont 200 entreprises ainsi que les services de secours et les hôpitaux, seraient impactés. Les gendarmes de la brigade de recherches de Crest et de la section de recherches de Grenoble sont en charge de l’enquête.

Les gendarmes drômois vont, dès ce mercredi 17 février au soir, mettre en place un important dispositif autour des installations téléphoniques et internet dans la vallée de la Drôme. Des gendarmes réservistes vont renforcer les effectifs locaux.

10h30: Selon l’opérateur Orange :  » les dégâts sont importants sur le répartiteur téléphonique de Crest. Les secteurs de Die, Crest, Eurre, Divajeu, Solaure-en-Diois et Aouste-sur-Sye sont impactés. Plus de 6 000 clients sont affectés sur le réseau fixe et internet. Le réseau mobile est également perturbé« .

11h10: Contacté par Le Dauphiné Libéré, Hervé Mariton, maire de Crest, réagit : « Je condamne fermement ces actes qui ont un impact considérable sur la vie économique et sociale de Crest et de sa région. C’est une attaque grave contre les biens et les personnes. Malheureusement ce n’est pas la première fois. Certains, au départ, ont pris l’affaire en souriant, alors que c’est un système de violence avec une logique destructrice ».
Hervé Mariton indique encore : « Je vais contacter Stéphane Richard, le Pdg d’Orange pour évaluer la situation et trouver des solutions ».


Nouvel incendie et davantage d’utilisateurs du réseau Orange privés de connexion dans la Drôme
France3 Auvergne-Rhône Alpes, 17 février 2021

Après un premier incendie survenu la veille contre des locaux abritant un répartiteur téléphonique du groupe Orange, dans le secteur de Gigors-et-Lozeron, et causé par un acte de vandalisme, c’est à nouveau un feu criminel qui a été allumé à Crest.

Ce nouveau sinistre a touché un local qui abrite des éléments de commutation pour la téléphonie et le web. 6.000 clients se retrouvent privés de fixe et d’internet, et le réseau mobile semble très perturbé.

Une vingtaine de pompiers sont intervenus pour maitriser les flammes. D’après la préfecture de la Drôme, cet acte de sabotage va momentanément priver de réseaux de téléphonie et d’ADSL plus de 8000 particuliers et près de 200 entreprises installés dans un secteur assez large du Diois et du Crestois (Saillans, Solaure-en-Diois, Vercheny, Aure-en-disois, Beaufort-sur-Gervanne, Châtillon-en-Diois, Crest, Die, Luc-en-Diois, Mirabel-et- Blacons, Montoison, Saillans, Solaure-en-Diois et Vercheny). Sur l’ensemble de ce secteur, l’accès aux numéros 17 et 18 est possible par téléphonie mobile.

Quelqu’un s’acharne-t-il spécifiquement sur les installations techniques de cet opérateur ? Et dans quel but ?

Une enquête va devoir déterminer si ces deux faits-divers sont liés, ce qui est fort probable. le préfet de la Drôme Hugues Moutouh annonce « afficher la plus totale détermination à donner à cette affaire la suite judiciaire qu’elle mérite. »





Source: Sansnom.noblogs.org