Mai 4, 2016
Par Montpellier Journal
43 visites


La gestion d’une deuxième crèche va être confiée au secteur privé pour des raisons essentiellement financières. Au détriment de l’accueil des bébés ? C’est d’ailleurs, Max Lévita, l’adjoint aux finances, qui a une nouvelle fois, défendu le recours au privé. (1 500 mots)

Par Jacques-Olivier Teyssier

 Philippe Saurel et Max Lévita le 1er février 2016 (photo : J.-O. T.)

Vous devez être abonné(e) pour lire la suite. Identifiez-vous ou Abonnez-vous pour lire cet article.

Il vous en coûtera seulement 6 € par mois !

Le seule ressource de Montpellier journal ? Les abonnements et les dons de ses lecteurs. Abonnez-vous pour soutenir l’indépendance du site.

S'abonner

Lire aussi :




Source: