Nous souhaitons réunir des personnes se sentant concernées par la posture de soignant.e et/ou d’accompagnant.e pour participer à une analyse de nos pratiques en intervision dans une perspective féministe et autogérée.

Ce groupe s’adresse particulièrement aux soignant.es, thérapeutes, travailleur.ses sociales.aux et de la relation d’aide et de l’accompagnement, avec une pratique reconnue officiellement ou non. Avec le constat qu’il nous est souvent difficile de trouver des interlocuteurs.ices partageant les mêmes convictions dans les milieux de soin et de santé, nous souhaitons pouvoir échanger en prenant en compte les dynamiques de pouvoir et d’oppression qui peuvent traverser les pratiques de soin, en réfléchissant à la place du soin dans nos différentes expériences individuelles ou collectives, en questionnant la réappropriation des savoirs de santé et la posture de l’accompagnant.e.

Ce groupe se veut un espace où se pensent les questions de pratiques de soin à la fois dans les relations interindividuelles mais aussi à un niveau plus global dans l’organisation du système de soin ou dans les dynamiques collectives.

Nous envisageons fonctionner par de l’intervision (analyse des pratiques par les membres du groupe et non en supervision) ainsi qu’en autogestion.

Nous pensons ce groupe comme un espace pour se réapproprier des savoirs et des postures et nous souhaitons donc que les rencontres se déroulent en non-mixité sans mec cis.

Nous ne nous sommes pour l’instant pas limitées par rapport à une base géographique des participant.es. La dynamique, le contenu et la fréquence de ces rencontres seront à décider et à construire par le groupe.

La première rencontre aura lieu le vendredi 16 octobre à 19h au Bocal à Rennes. Contactez-nous à gapaf@mailo.com.

R. et C.


Article publié le 12 Oct 2020 sur Expansive.info