Club de lecture, réunion via vidéoconférence

Bonjour à tout-e-s !

Je viens de tomber sur un article du Monde qui parlait des clubs de lecture (on s’occupe comme on peut hein…) et ça m’a donné une idée. Pourquoi ne pas faire un club de lecture, mais avec un thème plus politique que ce que l’on y trouve habituellement ? J’entends par politique qui y a trait de près ou de loin, donc tous les livres parlant d’histoire, de géographie, de luttes, d’économie, etc. En somme pas de romans (sauf s’ils ont pour toile de fond un thème politique, par exemple La Zone du Dehors d’A.Damasio).

En cette période de confinement, qui est bien partie pour durer, impensable de se réunir dans un endroit physique, on pourrait donc organiser une vidéoconférence (via un logiciel comme Skype [1]). L’idée est que chaque personne lise un livre différent des autres pour qu’au final on puisse parler du livre qu’on a lu, partager ce qu’on en a retenu, débattre, échanger mais aussi donner aux autres l’envie de le lire (ou pas).

Si vous êtes intéressé-e-s vous pouvez me contacter via [email protected]. Sachez aussi que la maison d’édition La Fabrique offre actuellement 10 livres en format numérique : https://lafabrique.fr/offres-epub/. Nous pourrions donc commencer, chacun-e, par lire un de ceux proposés gratuitement par La Fabrique :

Théorie du drone / L’anthropocène contre l’histoire / La dynamique de la révolte / Qu’est-ce qu’un peuple ? / La domination policière / L’imaginaire de la Commune / De la résistance à la guerre civile en Grèce / Un féminisme décolonial / Les Blancs, les Juifs et nous / La Révolution russe, une histoire française

En fonction du nombre de participant-e-s, de la capacité de lecture et des disponibilités de chacun-e-s on pourra, par la suite, fixer une date pour la première réunion.

La réunion pourrait se dérouler ainsi (évidemment ce n’est pas figé, on s’adaptera en conséquence) :

1/Présentation des différents participant-e-s

2/Une personne commence par parler du livre qu’il/elle a lu

3/Les autres participant-e-s lui posent des questions

4/On passe à une autre personne qui parle de son livre, etc.


Article publié le 26 Mar 2020 sur Rebellyon.info