Avril 3, 2020
Par Le Poing
80 visites


Alain Siekappen, responsable
sécurité d’un centre commercial à Aulnay-sous-Bois, décédé le
21 mars du covid-19. Aicha Issadounène, déléguée syndicale à
Carrefour Saint-Denis, morte le 25 mars. Un intérimaire de Roissy
Charles-de-Gaulle travaillant pour Fedex, envolé le 24 mars. Georges
Merlot, salarié de la RAPT, parti le 30 mars. Trois cheminots
décédés à la SNCF selon une source syndicale. Au moins 884 morts
dans les maisons de retraite. Une hécatombe.

Pour le préfet Didier Lallement, « ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les services de réanimation, ce sont ceux qui au début du confinement ne l’ont pas respecté ». Les autorités françaises, qui n’ont pas brillé pour leur gestion de la crise – pénurie de masques, consignes contradictoires, maintien des municipales, injonction à aller travailler, lois antisociales votées en catimini –, accusent désormais la population d’être responsable des morts.

Le préfet Lallement incarne
parfaitement la gestion policière d’une crise sanitaire. Il avait
promis de « faire comprendre assez vite les consignes »
de confinement, une menace mise à exécution par les policiers,
puisque 4,3 millions de contrôles ont été effectuées en France et
qu’au premier jour du confinement, 10% des verbalisations étaient
concentrées dans le département populaire de la Seine-Saint-Denis,
révélant une nouvelle fois le mépris de l’État pour les pauvres
et les personnes issues de l’immigration.

Lallement, qui avait affirmé à une gilet jaune qu’il n’était pas dans le même « camp », « regrette » désormais d’avoir lié le non-respect du confinement aux hospitalisations, sans s’excuser. L’histoire s’accélère, la colère gronde, Lallement pourrait bien finir par l’apprendre à ses dépens : nous n’oublierons ni nos héros, ni nos bourreaux.

Sources :

« Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches », Rapports de force, 1er avril 2020
« Coronavirus : au moins 884 morts en Ehpad depuis le début de la crise », Le Monde, 2 avril 2020
– Déclarations de Lallement : « Didier Lallement ‘‘regrette’’ d’avoir lié le non-respect du confinement aux hospitalisations en réanimation », LCI, 3 avril 2020 / « Gilets jaunes: les propos de Didier Lallement, ‘‘pas dans le même camp’’, indignent », Huffpost, 18 novembre 2019
– Chiffres des verbalisations : « Confinement: dans les quartiers populaires, attention aux contrôles sous tension », Médiapart, 28 mars 2020




Source: Lepoing.net