Même si vous pouvez payer votre loyer d’avril ou votre échéance de crédit, d’autres le ne pourront pas : précaires, travailleurs ou travailleuses indépendantes sans client⋅e pendant la crise, associations et petites entreprises obligées de fermer. Bref, les plus vulnérables vont se retrouver sur la paille.

Pour que la grève des loyers & des crédits soit reconnue comme légitime, il faut que tout le monde s’y mette.

Préparez donc une lettre à votre propriétaire et/ou votre banque pour lui expliquer que vous et beaucoup d’autres ne vont pas payer l’échéance d’avril 2020.

Créez et partagez un formulaire en ligne pour que d’autres remplissent la même lettre. Vous pouvez utiliser les supports de Framasoft pour cela, comme « Framaforms ».

Partagez l’information via les réseaux sociaux, des envois mails, des coups de téléphone…

Rapprochez-vous d’avocat⋅es militant⋅es, de legal team ou de groupes politiques pour assurer une protection collective si votre propriétaire réagit mal.

Grève générale ! Le 31 mars, nous envoyons toutes et tous notre lettre aux banques et aux propriétaires.

NOTA BENE : Les conséquences de cette crise sanitaire étant dues aux politiques libérales des 40 dernières années, soyons déterminé·es à nous battre de toutes nos forces pour que rien ne retourne à la normale une fois qu’on en aura fini avec ce virus.


Article publié le 23 Mar 2020 sur Mars-infos.org