Mai 16, 2021
Par Le Monde Libertaire
293 visites


Nouvelles internationales

par Slava Zilber le 16 mai 2021

Course mondiale aux armements : l’avenir est sombre

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5666

Interview de Joe Cirincione par Slava Zilber

Traduction Monica Jornet Groupe Gaston Couté FA

le 20 avril 2021
Phoenix Media Co-op a interrogé l’expert nucléaire, auteur de Nuclear Nightmares, Joe Cirincione sur les perspectives de progrès dans la désescalade de la course mondiale aux armements nucléaires.

Cirincione a décrit la situation actuelle en disant : Nous menons actuellement une course mondiale aux armements nucléaires. Chacun des neuf pays dotés d’armes nucléaires en construit de nouvelles. Certains remplacent des armes qui vieillissent. D’autres étendent leurs arsenaux. Mais toutes ces nouvelles armes représentent de nouvelles capacités pour ces pays. On assiste donc à une course aux armements qualitative et quantitative totalement incontrôlée.
Selon l’Association pour le contrôle des armes, les États-Unis et la Russie possèdent plus de 90% des armes nucléaires du monde. La Chine, la France, le Royaume-Uni, le Pakistan, l’Inde, Israël et la Corée du Nord détiennent également de telles armes
.

Cirincione a également expliqué comment, malgré les progrès réalisés vers la fin de la guerre froide, le contrôle des armes nucléaires est au point mort :
Si vous regardez les données collectées par la Federation of American Scientists, par exemple, vous voyez que depuis les années 1980 -au plus fort de la guerre froide – nous avons réduit les arsenaux nucléaires mondiaux. Nous sommes passés d’un monde en 1986 où il y avait près de 70 000 armes nucléaires dans le monde à celui où nous en sommes maintenant où il y a environ 13 500 armes nucléaires. C’est un énorme progrès de 85% de réduction du stock disponible.
Mais cela masque qu’il n’y a pas eu de réduction significative depuis des années. L’accord New START de 2010 a été le dernier accord sur la maîtrise des armements. C’était il y a 11 ans. Il n’y a pas eu depuis de pourparlers pour de nouveaux accords de réduction. Aujourd’hui, je pense que l’avenir est sombre. Et je ne vois des États-Unis ni la Russie manifester de réel intérêt pour un nouveau cycle de contrôle des armements. Je suis donc pessimiste quant à nos perspectives.

PAR : Slava Zilber
Coopérative Phoenix Media

SES ARTICLES RÉCENTS :
La politique de Biden en matière d’armes nucléaires ne sera vraisemblablement pas bien différente de celle de Trump

<!–

Coordination de la rubrique :

–>

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: Monde-libertaire.fr