Appel à solidarité au squat du 10-12 quai saint pierre, après intervention des forces de l’ordre pour couper l’électricité.

Ce mardi 12 mars 2019, un huissier accompagné des forces de l’ordre, un employé d’Enedis et un serrurier ont pénétré dans le squat du 10-12 quai saint pierre, afin de faire exécuter une décision de « justice ».

En effet, une ordonnance datée du 29 janvier 2019 autorise le cabinet d’huissiers à réaliser un état des lieux dans le bâtiment ainsi qu’à en couper l’électricité, alors même que la trêve hivernale n’est pas finie.

On a alors constaté l’intervention des forces de l’ordre dans le bâtiment, accompagnant l’huissier, un employé d’Enedis et un serrurier, pour couper l’électricité du squat. Certain-e-s policier-e-s avaient des « go-pro » pour filmer l’intérieur du lieu et ses habitant-e-s, ils-elles ont réalisé de nombreuses photos et vidéos.

Les forces de l’ordre, en partant, ont bien insisté sur le fait qu’ils-elles seraient là le 1er avril pour nous expulser.

Le squat du quai saint pierre (QSP / Grobat) permet depuis son ouverture fin novembre 2018, la mise à l’abri d’une petite centaine d’habitant-e-s, qui ont ainsi pu sortir de l’urgence de la rue et de la vie en campements ; les familles ont pu faire scolariser leurs enfants, et bénéficier d’un accompagnement médical et social (Santé précarité, MDM etc..).

Pour rappel, le squat n’est expulsable qu’à partir du 1er avril, fin de la trêve hivernale, on questionne la nécessité d’une telle intervention à ce jour mettant ainsi en danger les habitant-e-s..

Le groupe Thierry Oldak, propriétaire des lieux, laissés vacants depuis 4 ans, dont le chiffre d’affaire en 2017 s’élevait à 2 968 600 euros, ne pouvait pas attendre le 1er avril pour couper l’électricité de son bâtiment, dont la facture d’électricité équivaudrait pour son groupe à une facture de téléphone Free de 2 euros pour le commun des mortels.

De plus, la véhémence et la pugnacité du propriétaire, à nous envoyer des huissiers durant toute l’occupation (+ saisie de 1200euros sur salaire..), n’augure rien de bon pour la suite du squat.

Nous lançons donc un appel à solidarité, et notamment un appel aux dons afin de pouvoir continuer à vivre dans le bâtiment sans électricité : bougies, lampes à piles, batteries, matériel pour cuisiner au gaz, nourriture non périssable..

Une assemblée générale se tiendra demain, mercredi 13 mars 2019, à 18h30, au 10-12 quai saint pierre, pour organiser la suite et accueillir les dons.

Les occupant-e-s du 10 12 quai saint pierre, contact : [email protected]