Novembre 13, 2020
Par Dijoncter
200 visites


Avec le passage du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, ce sont maintenant 70 militaires qui vont patrouiller en Côte d’Or.

France Bleu Bourgogne précise que « ces soldats patrouillent en treillis militaire, et fusil mitrailleur en main dans les rues de Dijon, Beaune ou Montbard mais ils peuvent se trouver aussi partout dans le département. Ils surveillent notamment les lieux de culte, on les retrouve par exemple à Dijon autour de l’église Saint Michel en centre ville. […]

Avec la pandémie de Covid, les militaires portent aussi leur attention sur les établissements de santé. » [1]

D’après France Bleu toujours, François Rebsamen à déclaré qu’il « apprécie qu’ils soient visibles ». On le comprend puisque mis à part le fait d’alimenter le sentiment d’insécurité en rappelant à tout un chacun qu’il faut en permanence craindre les attentats – ce qui est indispensable à la mise en place de politiques liberticides – on se demande bien à quoi servent ces militaires, dont on a bien vu ces dernières années qu’ils n’ont aucun effet dissuasif et aucun effet réel sur notre sécurité.




Source: Dijoncter.info