Article
Global
Valide
publié
le dimanche 28 juin 2020 à 18:18 |

La Marmite (electropunk à chanson)


Coronahiatus1984_ministre-medium
Notre monde n’a sans doute jamais connu de plus grande menace que celle-ci…

La Marmite – CoronaHiatus-1984 (juin 2020)

Le Ministre : Notre monde n’a sans doute jamais connu de plus grande menace que celle-ci. Nous tous, qui sommes à votre service, nous continuerons à défendre votre liberté et à repousser les forces qui cherchent à vous en priver. Votre ministère doit rester… fort !

Unissons nous face au malheur?
Devant nos écrans à 20 heures?
On nous annonce la guerre mondiale?
Contre un virus, c’n’est pas banal

Mobilisation générale?
Amour, entraide et paix sociale?
Sauvons des vies, l’économie?
Faut y croire quel qu’en soit le prix

Sans masque tu bosseras
La mascarade applaudiras?
Mais sache que le télétravail?
Pas d’chance, c’est pas pour les mandailles

La parole claire des gouvernants?
Sachant chasser les faux sachant?
L’addition nous présentera
Glissée dans les « lois Corona »

Soins de santé exsangues?
Une faille dans la harangue?
La pandémie marchande?
Se rit de nos offrandes

Coronattitude?
Coronhabitude?
Corona civisme?
Corona cynisme
Corona hyatus?
Corona rictus?
Corona typhus
Victoire à la Pyrrhus

Etat d’urgence sanitaire
Etat d’urgence sécuritaire
Et toujours nos voix à faire taire
Pour nous faire rentrer nos colères

Distanciation sociale
Ou enfer carcéral?
Corps à disposition?
Neurones en perdition

Si l’capital c’est la Santé?
L’abolir c’est nous préserver !
Ils veulent qu’on finisse confinés?
Assignés à nos résiliences
Invitons nous à leur dîner?
Abolissons toute gouvernance

Derrière la panique médicale
Ressurgit la question sociale
En blouses blanches comme en gilets jaunes?
Comme un ras-le-bol de faire l’aumône

Refrain 2 ?Coronattitude ?(…)

Bienvenue dans la dystopie agro-militaire et pharma-sceptique du bonheur techno-industriel   ?Continuons à tourner en rond sur les circuits de marchandises, où les pandémies à venir font leur galop d’essai?Après 500 années de guerre et de pestilence, le capital est plus que jamais disposé à poursuivre son ascension sur des montagnes de cadavres !

L’Etat compte son or
Et nous comptons nos morts
Business as usual
C’est la guerre sociale
C’est leur monde, leur virus
C’est nos maux, leur rictus
Business as usual
C’est la guerre sociale???


Article publié le 28 Juin 2020 sur Nantes.indymedia.org