C’est avec douleur et indignation que nous informons l’assassinat ce 14 mai du libérateur de la terre Ramon Ascué Calix. Les faits se sont passés à 21h15 en centre-ville de Corinto, quand des tueurs tirèrent sur Ramon Ascué après l’avoir suivi, lui ôtant ainsi la vie.

L’an dernier, deux autres personnes des communautés autochtones furent assassinées dans les alentours des haciendas Miraflores, propriétés de l’entreprise INCAUCA d’Ardilla Lulle pendant que la communauté faisait des actions de contrôle et récupérait ses terres ancestrales.

Le 22 mars fut assassiné le libérateur Daniel Felipe Castro, un jeune de 16 ans par des membres de la Police Nationale alors qu’ils ouvrirent le feu de manière indiscriminée contre la communauté désarmée.

Ces assassinats, en plus du fait qu’ils restent toujours impunis, montrent un accroissement du niveau de violence et de répression contre la communauté. Ainsi, les libérateurs et libératrices sont poursuiviEs
par des mercenaires et sicaires, et les menaces se convertissent de plus en plus en une série d’assassinats sélectifs visant à stopper la Libération de la terre à Corinto démarrée en décembre 2014.

Le 30 avril dernier, à 18h40, le libérateur Héctor Janer fut assassiné alors qu’il allait en moto de Corinto à la zone de Guanabano.

Ramon Ascué Calix fut un homme impliqué dans le processus de Libération de la terre, ayant toujours été avec la communauté réalisant des photos et des vidéos sur les agressions constantes de la police, de l’armée et des groupes paramilitaires, utilisant la dénonciation comme outil pour protéger la communauté autochtone.

Une nuit, début 2017, alors que nous marchions sur les chemins de Corinto, Ramon Ascué confia qu’il allait se retirer un temps du processus de Libération de la terres car il sentait qu’il allait se faire tuer.
Cependant, son amour et implication dans la lutte de libération de terres l’en empêcha, et il continua à lutter jusqu’à ce que des sicaires au service du capital agro-industriel lui arrachèrent la vie.

Nous saluons fraternellement la famille qui a perdu en peu de temps deux frères impliqués dans la Libération de la terre, Javier et Ramon Ascué Calix. Mais ces morts n’auront pas été en vain, car leur détermination et leur lutte restent dans les mémoires pour continuer ce chemin de Libération.

Nous responsabilisons directement pour l’assassinat de Ramon Ascue Calix la compagnie INCAUCA, du consortium d’Ardila Lulle, et l’État colombien.

Pour en savoir plus sur la Colombie, voir les brochures:
Paroles de ColombienNEs
Récupération de terres
ainsi que différents articles sur Marseille Infos Autonomes.

Source: http://fr.squat.net/2018/05/17/corinto-colombie-ramon-ascue-a-ete-assassine/ -