Juillet 26, 2016
Par Paris Luttes
62 visites


Les arrestations arbitraires continuent !

De nouvelles arrestations ont eu lieu dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 juillet. C’est ainsi que Firmain Ollo Obiang, qui avait déjà passé plus de 200 jours en prison fin 2014 (sans qu’aucun procès ai eu lieu jusqu’à la veille de sa sortie) a été arrêté cette nuit en repartant d’une veillé mortuaire par des forces de sécurité d’Ali Bongo. Deux de ses camarades ont aussi été arrêté avec lui. Aucune information n’a été donnée sur le lieu d’inculpation.

Selon les proches du président de la confédération Dynamique Unitaire J.R. Yama, ce dernier ainsi que ses camarades, en détention depuis le 9 juillet, subiraient de nombreux mauvais traitements. La famille de J.R. Yama s’inquiète notamment du risque de détérioration de la santé de ce dernier, qui est très fragile.

Cette lettre depuis la publication dans le journal l’Humanité le jeudi 21/07, a reçu le soutien de nombreuses organisations et mouvements citoyens gabonais, et souhaitent ainsi s’associer aux premiers signataires :

Le Moral (Mouvement Radical pour la Libération). Le Syndicat National des personnels de l’Agriculture (Synpa) Le Mouvement citoyen « Temoins Actifs » L’Organisation Nationale des Personnels du Secteur de l’Equipement (ONPESE) Le Réseau Femme lève-toi. Le Club 90 Le Syndicat National des Professionnels de la Famille (SYNAPF) Le Syndicat National des Personnelles des Publics, Parapublics et Privées (SYNAP-PME) L’association contre le Risque Médical du Gabon. Solidarite pour le développement du Gabon. Le Front des indignés. Femme en colère. Le syndicat National des Enseignants et Chercheurs (SNEC) Le syndicat Hippocrate.




Source: