PDF - 41.3 ko

Laure, MaĂŻlys, Nicolas, LĂ©o etc… voient leurs vies bouleversĂ©es, cinq d’entre eux ne pourront ĂȘtre devant leurs Ă©lĂšves ce(s) jour(s) lĂ .

Alors que les faits supposĂ©s relĂšvent d’il y a sept mois, elles et ils ont reçu leur convocation seulement quatre jours avant leur garde Ă  vue. Aucun contrĂŽle d’identitĂ© n’ayant eu lieu ce jour-lĂ ,comment ils/elles ont pu ĂȘtre incriminĂ©.es ?

Dans le contexte actuel, est-ce la prioritĂ© de l’Etat de donner suites Ă  des allĂ©gations du RN ?

Toutes les occasions sont saisies pour tenter d’intimider des militant.es syndicaux !

Les organisations signataires appellent Ă  un rassemblement devant le commissariat central(mĂ©tro canal du midi), ce lundi Ă  12h, pour exiger la libĂ©ration immĂ©diate des gardĂ©.es Ă  vues et l’abandon de toutes poursuites.

PremiĂšres signataires : CGT Educ’Action 31, Act up Sud Ouest, BAF, UD CNT 31, CNT SantĂ© Social Éducation 31, CSR 31, DAL 31, Ensemble 31, Eunomia, groupe Libertad de la FA ,FNECFP FO 31, SNUDI FO 31, FSU 31, JS 31, NPA 31, PG 31, Secours Rouge Toulouse, US Solidaires31, Sud Éducation 31, Sud SantĂ© Sociaux 31, UAT, UET


Article publié le 20 Sep 2020 sur Iaata.info