La qualité de l’analyse de Vivian Petit a motivé notre choix de publier cette contribution sur le site de l’UJFP. Mais nous tenons à avertir nos lecteurs que la plateforme qui l’héberge, « Solitudes intangibles », est à nos yeux ambigüe en ce qu’elle autorise par ailleurs la publication de points de vue se réclamant ouvertement de l’idéologie antideutsch (courant de la gauche radicale allemande sioniste et atlantiste). Vous voilà avertis. Bonne lecture !