Juin 28, 2022
Par Paris Luttes
236 visites

La Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers de la région parisienne appellent à se rassembler devant l’Assemblée nationale pour les premières sessions des nouvelles et nouveaux député·e·s :

⇒ Pour exiger la fin des politiques de harcèlement des sans-papiers et de non-accueil des migrant·e·s.

⇒ Pour exiger la fin des discours et politiques racistes et sécuritaires contre les jeunes de nos quartiers, contre les musulmanes et musulmans, contre les immigré·e·s.

⇒ Pour exiger la fin des politiques anti-sociales qui aggravent la misère sociale, les injustices, les inégalités et l’exploitation.

Ces politiques qui légitiment le racisme tout en désespérant la majorité des couches populaires font le lit de l’extrême-droite et du fascisme. Macron prétendait hypocritement faire barrage à l’extrême-droite : il y a aujourd’hui 89 députés fascistes à l’Assemblée !

Le Conseil d’État vient de condamner la politique du ministère de l’intérieur qui empêche les sans-papiers de pouvoir déposer leurs dossiers en préfecture en annulant les textes imposant la dématérialisation des démarches qui concernent les titres de séjour. Nous exigeons l’application de cette décision dans toutes les préfectures et l’ouverture de guichets permettant aux collectifs de sans-papiers et aux associations de déposer collectivement des dossiers de régularisation. Monsieur Macron, le pouvoir c’est d’abord des devoirs !

Nous exigeons plus généralement une politique d’accueil des migrant·e·s, quelle que soit leur nationalité et la régularisation de tou·te·s les sans-papiers. Les mesures, totalement justifiées, mises en place pour les réfugié·e·s ukrainien·ne·s montrent qu’il n’y a pas de problème de moyens. Ces mesures doivent s’appliquer à toutes et à tous, sans discrimination raciste.

Nous exigeons la fin des politiques qui considèrent les populations des quartiers populaires, les immigré·e·s, les musulman·e·s et, de plus en plus, celles et ceux qui revendiquent leurs droits, comme des populations dangereuses qu’il faut surveiller, contrôler et réprimer. La police mutile, la police tue, voilà l’insécurité. Notre sécurité à nous est dans la solidarité et l’égalité des droits.

On est là ! Et on n’attendra pas les bras croisés toutes les manœuvres politiciennes pour continuer des politiques qui mènent au pire.

On est là : d’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e, notre pays à nous, nos quartiers, notre monde s’appellent Solidarité !

#ouvrezlesfrontières

#ouvrezlesguichets

#pasdefascistesdansnosquartiers

#égalitédesdroits

#justicesocialeetclimatique

#régularisationdessans-papiers

Nous accueillerons tou·te·s les député·e·s qui voudront relayer nos luttes et revendications à l’Assemblée.

Rassemblement devant l’Assemblée nationale le mardi 28 juin à 17H00




Source: Paris-luttes.info