CONTRE LE RACISME ! CONTRE LE FASCISME !
POUR L’EGALITE ET LA JUSTICE SOCIALE !

Le 2 juillet 2016, à Dieppe, le mouvement raciste et fasciste d’extrême droite radicale PEGIDA appelle à une manifestation pour « stopper l’invasion migratoire de Dieppe ».
La manifestation interdite par la préfecture se transforme en rassemblement, et fait appel à tous les groupes d’extrême droite de France et d’Europe à s’y joindre.
En 2014, les trois quarts des migrants qui sont morts en mer dans le monde ont péri en Méditerranée.
En 2015, selon l’OIM, (l’Organisation internationale pour les migrants, proche de l’ONU), près de 500 000 personnes ont franchi la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, cinq fois plus qu’en 2014. 234 778 sont arrivées en Grèce et 114 276 en Italie. Et c’est sans compter les millions de réfugiés retenus dans les camps surpeuplés des pays mitoyens de l’Europe comme la Turquie, le Liban ou la Jordanie, qui « accueillent » plus de 4,5 millions de réfugiés. Le Liban compte aujourd’hui sur son territoire un nombre de réfugiés égal au quart de sa population.
Et tout laisse à penser que cette proportion ne fait qu’augmenter. Face à cette véritable catastrophe humanitaire à nos portes, le cynisme et la haine et la xénophobie des extrêmes droites ne fait que s’amplifier.
Ras l’Front Rouen, Ras l’Front le Havre rappellent que La « crise migratoire » à laquelle l’Union européenne est confrontée s’inscrit dans le contexte mondial, l’augmentation permanente du nombre de migrants dans le monde pour des raisons économiques, écologiques, politiques et sociales, est le produit de la mondialisation. L’accroissement des inégalités, l’accumulation des richesses vers les plus nantis, les conséquences du libéralisme sans frontières pour les marchandises et les capitaux, poussent des millions de personnes à s’exiler, d’abord dans leur propre pays puis dans les pays voisins et, enfin, plus loin là où ils espèrent trouver une vie meilleure.
Aucune barrière, mur ou frontière ne peut les arrêter !
Pour en finir avec le drame humanitaire des réfugiés, il faut défendre l’accueil inconditionnel de tous les migrants, l’ouverture des frontières, la liberté de circulation et d’installation, la régularisation de tous les sans-papiers, la réquisition des logements vides. Mais aussi combattre les fauteurs de guerres, de crises et de misère en s’opposant aux interventions militaires et en luttant pour  l’annulation de la dette qui étrangle les peuples.
NOUS SOMMES SOLIDAIRES DE CES MILLIERS DE MIGRANTS QUI FUIENT LES GUERRES !
NOUS SOMMES SOLIDAIRES DE CES MIGRANTS QUI FUIENT LA MISERE !
NOUS SOMME SOLIDAIRES DE CES MIGRANTS QUI FUIENT LES BOULEVERSEMENTS CLIMATIQUES !
NOUS SOMME SOLIDAIRES DE CES HOMMES DE CES FEMMES QUI FUIENT LES MASSACRES,
LES VIOLS, LES TORTURES, LA FAMINE, LES DICTATURES !