Ce patron voyou répond par la répression syndicale et remet en cause le droit de grève. Il ne fait nul doute que Descours&Cabaud entend se débarrasser de toutes contestations possibles dans l’entreprise en licenciant un à un tous les adhérents de la CGT.

Pire encore, le directeur de l’entreprise de Saint-Fons fait subir des humiliations aux salariés.

Un jour, cet individu c’est permis de tirer l’oreille à un salarié en disant : c’est comme ça que nous traitons les salariés dans l’entreprise.

Quand les humiliations ne suffiront plus, peut-être qu’il donnera des coups de fouet ???

Que fait la direction générale de Descours&Cabaud face à de tels agissements ?

Les salariés travaillent chez Descours, mais ils ne sont certainement pas des Cabots !!!

Le plus grave dans tout ça, c’est que notre ancien délégué syndical que nous avons destitué de son mandat au mois de mai dernier mais qui reste néanmoins délégué du personnel, accompagne le directeur du site dans cette répression et entretien avec lui, une relation de complaisance et de compromission qui va l’encontre des repères et des valeurs de la CGT.

Là aussi, comment cet individu qui n’a plus aucune dignité peut venir tous les matins au travail en regardant ses collègues dans les yeux alors qu’il est de mèche avec le patron pour licencier nos adhérents ?

Mais la répression syndicale ne s’arrête pas qu’au 24 rue de Fos sur Mer à Saint-Fons chez Descours&Cabaud. Dans beaucoup d’entreprise de la même branche (la métallurgie), pour en citer quelques-unes : JTECKT, Metaldyne international France, Electro calorique, Solustil, Clemessy services, nos militants subissent du harcèlement, de l’isolement, de la mise au placard, du dénigrement, voir pour certains des menaces physiques.« »

Autre exemple dans l’entreprise CODICE à Vénissieux ou d’une part, on interdit au délégué du personnel de s’adresser aux salariés de l’étage et d’autre part, quand le patron de l’entreprise organise un repas de fin d’année, il n’invite pas les maghrébins !!!

Là, on a vraiment touché le fond et on ne peut pas descendre plus bas !!!

Voilà à quoi conduit la politique ultra libérale du président des riches et de son gouvernement qui donne pouvoir aux patrons de faire ce qu’ils veulent en toute impunité et surtout dans le but d’éliminer des syndicats contestataires comme la CGT.

A tous ces patrons véreux, nous voulons leurs dirent qu’en voulant tuer la CGT, vous ne la rendrez que plus forte !!!

C’est pourquoi l’Union Locale CGT de Vénissieux appelle l’ensemble des organisations et militants à participer au rassemblement devant l’entreprise, le Vendredi 15 juin 2018 à 08h45 à Descours & Cabaud, 24 rue Fos-sur-Mer à Saint-Fons (Port Edouard Herriot)

Pour exiger :

→ La réintégration de Norddine ;

→ L’abandon de toute procédure disciplinaire à l’encontre des adhérents de la CGT ;

→ Le respect des libertés syndicales.

Répression syndicale chez Descours et Cabaud à St Fons : appel à rassemblement le jeudi 7 juin

Après le licenciement abusif de notre camarade Norddine ce samedi, un nouveau camarade de l’entreprise qui était en grève lundi pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et la répression qui sévit dans l’entreprise vient d’apprendre aujourd’hui sa mise à pied à titre conservatoire. C’est (…)

6 juin

Par Rebellyon,

Source: http://rebellyon.info/Contre-a-repression-syndicale-a-Descours-19356