Décembre 16, 2020
Par Rennes Info
240 visites


Stop aux lois liberticides !

Cet appel est soutenu par Nous Toutes 35, le NPA Rennes, l’UCL Rennes, Ensemble ! Rennes, Union Syndicale Solidaires 35, l’UJFP Bretagne, Extinction Rebellion Rennes (liste en cours)

Les dernières semaines, ce sont des centaines de milliers de personnes dans toute la France et des milliers à Rennes, qui se sont mobilisées dans la rue pour dire non aux violences policières et à la loi dite de « sécurité globale ». Cette loi qui s’attaque aux libertés de toutes et de tous va permettre une surveillance généralisée, favoriser la mise en place pernicieuse de la reconnaissance faciale, étendre les pouvoirs de la police municipale, favoriser le glissement vers la privatisation des pouvoirs de police, et permettre encore plus l’impunité des violences policières… Cette loi qui s’attaque aussi à la liberté de la presse, c’est une loi d’insécurité pour la population. Le Gouvernement, inquiet de la mobilisation populaire, propose de modifier l’article 24, si critiqué. Mais c’est l’ensemble de la loi qui poursuit une logique liberticide et répressive : il faut en obtenir l’abandon pur et simple.

Ce gouvernement a d’autres projets dangereux, comme le projet de loi « séparatisme », rebaptisé « projet de loi confortant les principes républicains » !, qui conduit à couvrir les actes racistes et islamophobes et à construire l’image d’un ennemi de l’intérieur. Le seul ennemi de l’intérieur, il est place Beauvau et c’est Darmanin, dont nous exigeons la démission ! Il apparaît en outre clairement que dans le discours officiel, il n’est question que de « séparatisme islamiste », stigmatisant encore plus la communauté musulmane sous la pression de l’extrême droite et de certains éditorialistes ayant fait de ce sujet leur fonds de commerce. Ce projet comporte des mesures liberticides. Nous n’en voulons pas plus que de la loi « sécurité globale ».

Ces deux projets de loi sont portés en pleine pandémie de coronavirus, rendant la contestation plus difficile, puisque le seul choix du gouvernement pour gérer l’épidémie a été une restriction des libertés et l’autoritarisme policier. Le couvre-feu en place à partir du 15 décembre est la réponse d’un pouvoir qui se refuse à l’investissement massif dans les services publics à commencer par celui de la santé (lits, personnels…). Comme pour les licenciements, ce n’est pas à nous de subir la politique désastreuse du gouvernement !

Les grandes manifestations populaires des dernières semaines montrent la voie, maintenons la pression sur le gouvernement et construisons les mobilisations massives qui permettront de gagner !


Nous appelons à nous rassembler samedi 19 décembre à 14h place de la République à Rennes !




Source: Rennes-info.org