Décembre 2, 2021
Par Paris Luttes
243 visites


« Nous, Arménien.ne.s de France engagé.e.s contre le racisme et pour la solidarité des peuples en lutte, élevons nos voix pour dénoncer les récupérations ordurières qu’Éric Zemmour fait de nos souffrances.

(…)

Un raciste reste un raciste, et lorsqu’il dénigre certain.e.s immigré.e.s pour en encenser d’autres, c’est toujours au nom du racisme. En 2018, Eric Zemmour s’était réjoui que Shahnough Vahignag Aznavourian, se soit résolu (lui, et non ses parents, par pragmatisme et non par conviction) à se rebaptiser Charles Aznavour, afin de pouvoir exister dans un showbiz xénophobe. Traduction, en langue zemmourienne : « Arménien.ne.s, je vous aime, car vous savez renier ce que vous êtes. »

Ce n’est assurément pas l’Arménie, ni ses habitant.e.s, ni les Arménien.ne.s de France qui intéressent Zemmour, mais ce qu’il peut faire de l’ « Arménien », une fois qu’il est à terre. Zemmour feint de défendre les Arménien.ne.s contre l’Azerbaïdjan sur CNEWS mais envisagerait-il, président, de nommer Ministre de la Justice son avocat et ami Olivier Pardo ? Rappelons que ce monsieur est aussi l’avocat de l’Azerbaïdjan à diverses grandes occasions – telles que le procès pour « diffamation » sur la nature de son régime contre la journaliste Élise Lucet, ou l’action contre les chartes d’amitié entre les collectivités françaises et la République d’Artsakh, et qu’il est aussi l’avocat du plus actif des militants négationnistes à la solde d’Ankara, reconnu comme tel par la Justice française : Maxime Gauin.

Nous connaissons notre histoire, et nous ne céderons pas à cette tentative de rapt idéologique. En défendant nos églises contre le rouleau-compresseur exterminateur de l’impérialisme turc et de ses alliés, c’est notre existence et notre culture que nous défendons, et pas celle des suprémacistes et impérialistes occidentaux. Nous refusons que notre histoire soit instrumentalisée, au nom de notre propre dignité, mais aussi par refus des fins violemment discriminantes auxquelles sert cette « OPA ». Sous quelque forme que ce soit, toute tentative de rapprochement entre notre cause et celles de l’extrême-droite, explicite ou non, relève de l’injure. Elle ne venge pas les victimes arméniennes de 1915 ou de 2020, mais les tue une seconde fois.

En France comme en Arménie, Zemmour dégage !




Source: Paris-luttes.info