Septembre 23, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
278 visites


En instaurant l’obligation vaccinale ou le pass sanitaire dans un grand nombre de secteurs d’activitĂ©s (santĂ©, social, hĂŽtellerie restauration, culture, sport, commerce), le gouvernement a contraint les employeurs Ă  suspendre autoritairement les contrats de travail des salariĂ©.es ou agent.es public qui ne se soumettraient pas Ă  ces obligations sanitaires.

La ministre du travail a mĂȘme dĂ©clarĂ© que ces personnes rĂ©tives ne pourraient percevoir d’allocations chĂŽmage prĂ©textant qu’elles ne peuvent ĂȘtre indemnisĂ©es par POLE EMPLOI, leurs contrats Ă©tant toujours en cours : c’est FAUX !!!

Comme pour toutes suspensions de contrats (disponibilitĂ©s, congĂ©s sabbatiques ou sans solde
), si des droits aux allocations de retour Ă  l’emploi restent ouverts suite Ă  une fin de contrat prĂ©cĂ©dente, la reprise du versement de ces allocations est possible dans un dĂ©lai de 3 ans auquel s’ajoute la durĂ©e initiale des droits. Ces conditions sont Ă  vĂ©rifier auprĂšs de POLE EMPLOI.

https://www.unedic.org/indemnisatio…

Il est donc urgent pour toutes ces personnes de s’inscrire Ă  POLE EMPLOI, ou de rester inscrites si elles le sont encore, afin de chercher momentanĂ©ment un autre travail et Ă©ventuellement percevoir l’intĂ©gralitĂ© de leurs anciennes allocations.

Pour cela plusieurs possibilitĂ©s : se prĂ©senter dans une agence POLE EMPLOI le matin pour ĂȘtre guidĂ©.e dans cette dĂ©marche ou aller sur le site internet de POLE EMPLOI

https://candidat.pole-emploi.fr/ins…

A cette occasion il est important pour les personnes concernĂ©es de prĂ©ciser qu’elles ne travaillent pas actuellement et sont donc bien « disponibles immĂ©diatement pour une recherche d’emploi Â».

*Attention toutefois à ne pas démissionner car ces droits éventuels aux allocations chÎmage seraient remis en cause.

Documents à télécharger

Article publié le 23 septembre 2021




Source: Solidaires.org