Commentonconteste2-medium

Et on a laissĂ© les flics faire respecter des rĂšgles pas claires. C’Ă©tait donc Ă  l’apprĂ©ciation de chacun.e.s. Et comme chacun.e est souvent raciste et plein.e de prĂ©jugĂ©s, certaines et certains ont Ă©tĂ© plus touchĂ©.e.s que d’autres…

Des personnes se sont mĂȘme retrouvĂ©s en taule au bout de 4 amende.Sous prĂ©texte de l’Ă©pidĂ©mie, le gouvernement enferment des personnes dans des conditions encore plus dangereuses qu’a l’Ă©xtĂ©rieur, alors qu’ils auraient du laisser sortir tout le monde.

Les incarcérations pour non respect du confinement étaient illégales avant le 16 avril* et on ne sait pas combien de personnes sont encore en taule.

Si mĂȘme ou si vous avez des proches concernĂ©.e.s, on vous propose de contacter rapidement la legal team. Si vous voulez contester l’amende, les dĂ©lais sont courts, on peut le faire ensemble, vous apporter des conseils juriques et vous apporter du soutien.

Contactez-nous au 06.75.30.95.45

TĂ©moignages autour des amendes pendant le confinement :

– À Nanterre : ” Dans mon quartier les flics me reconnaissaient au loin, ils ne prenaient mĂȘme plus la peiine de controler si j’avais une attesation, ils m’envoyaient directement une amende chez moi “.

– En Auvergne : ” J’ai reçu une amende au tout dĂ©but du confinement, j’Ă©tais isolĂ©e, je n’avais pas d’accĂšs aux informations, pas d’accĂšs Ă  internet, je me suis rendue chez une amie Ă  pied, Ă  15km de chez moi, pour rĂ©cuperer mes papiers et de l’argent afin de pouvoir faire des courses. Je me suis faites controler par les flics Ă  1km de chez moi, c’est lĂ  qu’ils m’ont mit une amende “.

– À Nantes : ‘ j’ai prit une amende parce que je faisais la machance Ă  moins d’1m d’un passant”


Article publié le 06 Juin 2020 sur Nantes.indymedia.org