Mai 3, 2016
Par Brest Media Libre
60 visites


Pendant la Foire aux croûtes les 5, 6 et 7 mai, le collectif Pas d’avenir sans Avenir propose de continuer les constructions en tout genre en lieu et place de l’Avenir. On pourra continuer à construire tables, bancs ou jardinières à l’envi, et même monter un grand abri là où est actuellement la scène !

Comme tout les ans depuis 27 ans, pendant trois jours la Foire aux croûte prend la place Guérin ! L’association « Plage Guérin » accueille environ 150 artistes peintres, néophytes ou confirmés, en leur permettant d’exposer leurs œuvres, sous chapiteau et à l’extérieur.

C’est un rendez-vous que beaucoup ne louperaient pour rien au monde, car c’est souvent l’occasion de croiser des copains et copines qu’on n’a pas vu depuis longtemps, de prendre le temps de flaner aux alentours de la place Guérin en buvant des coups au soleil, bref de passer du bon temps.

Cette année, on pourra aussi continuer d’alimenter la lutte pour la salle de quartier de l’Avenir, en continuant de nous approprier l’endroit en le rendant plus agréable à vivre et en continuant d’étoffer les constructions déjà réalisées.

On pourra continuer à y construire du mobilier pour de futurs banquets (tables, bancs…), construire des jardinières et les planter, peindre des murs ou des façades, mais aussi monter une charpente en bois pour s’y abriter !

Alors ramenez de quoi bricoler, clous, vis (mais pas d’aggloméré), scies, marteaux (mais pas de vieux frigos), bois, peinture (oui oui de la confiture !)

On y bricolera toute la journée, difficilement avant 10h le matin, et pas trop tard dans la soirée, selon l’énergie présente et la météo du moment.

[Brest] Projection, concert et repas de quartier à l’Avenir

Le collectif « Pas d’avenir sans Avenir » organise une projection du documentaire « La bataille de l’eau noire » précédé d’un concert folk et d’un repas de quartier sur le terrain de l’Avenir, samedi 13 mai à partir de 20h

Quand la mairie offre l’Avenir aux promoteurs immobiliers

L’histoire de l’Avenir, locaux d’un patronage depuis plus d’un siècle et devenus à l’usage une salle de quartier dans les années 80 et 90, finira-t-elle sur la rupture d’une promesse de la mairie ?

Pour la reconstruction de la salle de l’Avenir et l’arrêt d’un projet immobilier rue bugeaud !

Suite à l’annonce de la mairie d’un projet de construction de 31 logements au 20 rue Bugeaud, contrairement à sa promesse d’y reconstruire une salle de quartier, un collectif d’habitants du quartier réagit !




Source: