Novembre 16, 2020
Par Conspiracy Watch
191 visites


L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 09/11/2020 au 15/11/2020).

À LIRE. L’hebdomadaire Le 1 a consacrĂ© sa derniĂšre Ă©dition Ă  un « Voyage au cƓur du complotisme Â». Parmi d’autres contributeurs, Rudy Reichstadt rĂ©pond, dans le cadre d’un grand entretien, aux questions de la rĂ©daction (source : Le 1, 11 novembre 2020).

ÉLECTIONS AMÉRICAINES. Sur les rĂ©seaux sociaux, certains internautes ont accusĂ© les mĂ©dias amĂ©ricains d’avoir dĂ©crĂ©tĂ© la dĂ©faite de Donald Trump aux Ă©lections amĂ©ricaines. Faute d’organe fĂ©dĂ©ral, il est en effet d’usage que les mĂ©dias annoncent l’issue du scrutin Ă  partir des rĂ©sultats provisoires. DĂ©criĂ©e par les partisans de Donald Trump, cette pratique ancienne a pourtant fait ses preuves : « Il n’y a rien de frauduleux lĂ -dedans, a expliquĂ© la politologue Nicole Bacharan, spĂ©cialiste des États-Unis. Donald Trump le sait aussi, puisqu’il avait acceptĂ© ce mĂȘme compte-rendu des mĂ©dias qui le dĂ©signait vainqueur quatre ans auparavant ! » (source : 20 Minutes, 9 novembre 2020).

En attendant, l’échec du prĂ©sident sortant face Ă  Joe Biden a poussĂ© ses partisans conspirationnistes Ă  imaginer de nouvelles thĂ©ories du complot pour ne pas perdre espoir, d’autant que « Q », l’internaute anonyme qui propage sa thĂ©orie complotiste sur les rĂ©seaux sociaux depuis quatre ans, a postĂ© son dernier message le matin de l’élection. « Les rĂ©sultats font naĂźtre du dĂ©sarroi et le silence de Q entraĂźne des questionnements, constate sur France Info Tristan MendĂšs France. Certains QAnon sont en dĂ©shĂ©rence et attendent une parole de sa part. D’autres se disent que s’il ne publie rien, c’est pour faire comprendre Ă  sa communautĂ© qu’elle n’a plus besoin de lui Â» (source : Franceinfo TV, 11 novembre 2020).

À noter que plusieurs autoritĂ©s locales ont affirmĂ© jeudi dans un communiquĂ© commun, plus d’une semaine aprĂšs la prĂ©sidentielle, n’avoir trouvĂ© « aucune preuve Â» de bulletins perdus ou modifiĂ©s, ou de systĂšmes de vote piratĂ©s. « L’élection du 3 novembre a Ă©tĂ© la plus sĂ»re de l’histoire des États-Unis Â», ont-elles indiquĂ©, contredisant les accusations de fraude Ă©manant du prĂ©sident sortant et de son entourage (source : Ouest-France, 13 novembre 2020).

VIRUS ET ANTIVAX. Du rejet des masques Ă  la « prĂ©tendue » deuxiĂšme vague, les DĂ©codeurs du Monde se sont penchĂ©s sur les discours des mĂ©decins « rassuristes » : portĂ©es par les mĂ©dias et par les rĂ©seaux sociaux, de nouvelles figures scientifiques plus ou moins lĂ©gitimes ont Ă©mergĂ© en tenant un discours Ă  rebours de celui des autoritĂ©s sanitaires. « Tous ont en commun une parole dĂ©complexĂ©e et critique vis-Ă -vis des dĂ©cisions publiques, frĂŽlant, pour quelques-uns, le complotisme Â», expliquent les journalistes (source : Le Monde, 9 novembre 2020).

Quel rapport les Français entretiennent-ils avec les vaccins ? Pourquoi observe-t-on un niveau de dĂ©fiance plus important en France qu’ailleurs au sujet de la vaccination ? Quelles politiques publiques faut-il mettre en Ɠuvre pour promouvoir la vaccination ? La Fondation Jean-JaurĂšs, en partenariat avec Conspiracy Watch, s’était penchĂ©e sur le sujet en mars 2020, avec une enquĂȘte et quatre analyses. Une Ă©tude Ă  relire alors que l’espoir d’un vaccin se profile Ă  l’horizon de 2021.

Quelques jours avant les annonces de la sociĂ©tĂ© pharmaceutique amĂ©ricaine Pfizer, l’institut Ipsos a publiĂ© un nouveau sondage sur l’attitude des habitants de 15 pays, dont la France, vis-Ă -vis d’un Ă©ventuel futur vaccin contre le Covid-19. Et c’est dans l’Hexagone que la population est la plus rĂ©tive Ă  l’idĂ©e de se faire vacciner. « Si un vaccin pour le Covid-19 Ă©tait disponible Â», seuls 54% des Français disent qu’ils seraient prĂȘts Ă  se faire vacciner – loin derriĂšre l’Inde (87%), la Chine (85%), la CorĂ©e du Sud (83%), le BrĂ©sil (81%) ou l’Australie et le Royaume-Uni (79%). Cette tendance est mĂȘme en baisse de 5 points par rapport Ă  une prĂ©cĂ©dente Ă©tude, menĂ©e en aoĂ»t par le mĂȘme institut (source : BFM TV, 10 novembre 2020).

À (re)lire, un article de Sebastian Dieguez, publiĂ© en mai dernier sur Conspiracy Watch, sur la progression des discours anti-vaccin sur les rĂ©seaux sociaux : « Au rythme actuel, prĂ©viennent ainsi les chercheurs, la position anti-vaccin deviendra dominante aux alentours de 2030. Â» Une lecture Ă  coupler avec celle du Blog du Communicant, pour qui « la communication reste le meilleur vaccin face au virus antivax Â». Ce constat est d’ailleurs confirmĂ© par les rĂ©sultats d’une enquĂȘte qui vient d’ĂȘtre rĂ©alisĂ©e par la London School of Hygiene & Tropical Medicine : d’aprĂšs elle, les thĂ©ories du complot et la dĂ©sinformation pourraient conduire Ă  des taux de vaccination infĂ©rieurs aux 55% nĂ©cessaires pour obtenir une immunitĂ© collective, aux États-Unis et en Grande-Bretagne (source : Challenges, 12 novembre 2020).

« HOLD-UP ». LancĂ© sur Internet comme un vĂ©ritable blockbuster, « Hold-up » est un film conspirationniste français produit par Nicolas RĂ©outsky et Christophe CossĂ© et rĂ©alisĂ© par Pierre BarnĂ©rias (Thana TV). D’une durĂ©e de plus de 2 heures 40 minutes et faisant intervenir des personnalitĂ©s issues de la complosphĂšre francophone bien connues de Conspiracy Watch, ce pseudo-documentaire multiplie les fausses informations et les affabulations complotistes. Il dĂ©nonce en particulier une vaste conspiration criminelle mondialiste autour de la pandĂ©mie de Covid-19.

Hold-up

La toxicitĂ© d’une telle vidĂ©o est directement liĂ©e Ă  sa dimension politique comme l’a rappelĂ© Tristan MendĂšs France sur France 5 :

Le succĂšs indĂ©niable de ce film, sa viralitĂ©, pose la question de la responsabilitĂ© de ses auteurs et des suites judiciaires qui pourraient ĂȘtre apportĂ©es Ă  la mise en circulation, dans l’espace public, de contenus aussi manipulateurs et aussi trompeurs comme l’a expliquĂ© Rudy Reichstadt sur le plateau de « C l’hebdo » (France 5) ou sur celui de France Info.

TIKTOK. Les discours anti-vaccin sĂ©vissent Ă©galement sur TikTok, Ă  l’instar de celui, dĂ©lirant, de Christian Tal Schaller, vu plusieurs centaines de milliers de fois. Premier rĂ©sultat sur la recherche « vaccin », il contient l’affirmation selon laquelle le vaccin covid permettrait de tuer Ă  distance avec la 5G. Il a Ă©tĂ© likĂ© plusieurs dizaines de milliers de fois (source : Twitter).

À diffuser sans modĂ©ration, sur le mĂȘme mĂ©dia, un clip de quelques secondes, permettant de situer Silvano Trotta, l’un des « experts Â» du film Hold-up. Édifiant.

FRANCE-SOIR. Depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie de Covid-19, le site francesoir.fr, hĂ©ritier du titre de presse du mĂȘme nom, crĂ©Ă© Ă  la LibĂ©ration, pĂšse dans le dĂ©bat public Ă  grands coups de tribunes sur l’hydroxychloroquine ou la fin de l’épidĂ©mie. Le tout sans journaliste, sans statut d’entreprise de presse, et avec un modĂšle Ă©conomique atypique. CheckNews s’est penchĂ© sur ce mĂ©dia qui relaie rĂ©guliĂšrement des thĂ©ories du complot (source : LibĂ©ration, 10 novembre 2020).

KIM GLOW. Le 12 novembre au matin, sur Europe 1, le chroniqueur de « Culture mĂ©dias Â» Bertrand Chameroy a dĂ©diĂ© son billet Ă  une sortie complotiste de la star des tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ©s. DerriĂšre l’humour, un sĂ©vĂšre appel Ă  la responsabilitĂ© de celle qui enjoint ses deux millions d’abonnĂ©s cumulĂ©s, sur Instagram et Snapchat, Ă  ne pas se faire vacciner (source : Europe 1, 12 novembre 2020).

ANTI-CONFINEMENT. Ils Ă©taient environ 3 000 AzurĂ©ens Ă  battre le pavĂ© Ă  Nice, ce samedi, Ă  l’appel de l’association Nice la Vie. Des professionnels touchĂ©s par le confinement venus crier leur colĂšre et leur dĂ©sespoir. Parmi eux, quelques personnes soutenaient explicitement les thĂšses du film conspirationniste Hold-up ou renvoyaient au site « Reinfocovid » du Dr Louis FouchĂ© (source : Nice-Matin, 15 novembre 2020 ; Twitter).

RECHERCHE. La revue scientifique Nature a publiĂ© il y a quelques jours un article d’Aleksandra Cichocka, directrice du dĂ©partement de psychologie politique Ă  l’UniversitĂ© du Kent Ă  Canterbury, dont Conspiracy Watch propose une traduction. Elle y rappelle la nĂ©cessitĂ©, pour mieux lutter contre les thĂšses complotistes, d’examiner ce qui favorise la vulnĂ©rabilitĂ© du public Ă  ces thĂšses, et les trois grands besoins psychologiques qui sous-tendent ces croyances complotistes : celui de comprendre le monde ; celui de se sentir en sĂ©curitĂ© et d’appartenir Ă  un groupe ; celui, enfin, de se sentir bien dans sa peau et parmi ses pairs (source : Conspiracy Watch, 14 novembre 2020).

À ÉCOUTER. Le quatriĂšme Ă©pisode du podcast des « DĂ©conspirateurs » est en ligne. Tristan MendĂšs France et Rudy Reichstadt ont consacrĂ© leur rendez-vous hebdomadaire aux Ă©lections amĂ©ricaines et Ă  de multiples sujets dans son sillage : Donald Trump, « Project Veritas », le silence de Q, Bannon et son podcast, les souverainistes français pro-Trump





Source: Conspiracywatch.info