Octobre 19, 2020
Par Conspiracy Watch
252 visites


L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 12/10/2020 au 18/10/2020).

Le 1er prix du concours international « Cartoonists Vs. Conspiracy » rĂ©compense l’Italienne Virginia Cabras.

CARTOONISTS VS. CONSPIRACY. La remise des prix du concours international de dessins de presse « Cartoonists Vs. Conspiracy » organisĂ© par Conspiracy Watch et le MĂ©morial de Caen, en partenariat avec le magazine L’Histoire et la Dilcrah, aura lieu le 4 novembre Ă  Paris Ă  huis clos, compte tenu de la situation sanitaire. Le concours rĂ©compense les dessinateurs Virginia Cabras, FrĂ©dĂ©ric Siebert et Angel BoligĂĄn Corbo.

FACEBOOK. Facebook a annoncĂ© lundi 12 octobre que les messages nĂ©gationnistes, qui Â« nient Â» ou Â« dĂ©forment la rĂ©alitĂ© de l’Holocauste Â», seront dĂ©sormais interdits sur sa plateforme dans le monde entier. Les messages nĂ©gationnistes sont interdits par la loi dans plusieurs pays, dont la France et l’Allemagne (source : Le Monde, 12 octobre 2020).

ROTHSCHILD. Des publications partagĂ©es des centaines de fois depuis le dĂ©but du mois d’octobre en français et en allemand affirment qu’un certain Richard A. Rothschild a dĂ©posĂ© un brevet portant sur un test de dĂ©pistage du Covid-19 en 2015. Le brevet existe bien : il dĂ©crit des techniques d’analyse de donnĂ©es biomĂ©triques. Mais la partie consacrĂ©e au nouveau coronavirus a Ă©tĂ© ajoutĂ©e lors d’une procĂ©dure de mise Ă  jour de cette invention en septembre 2020. De plus, la famille Rothschild n’a rien Ă  voir avec le document, a affirmĂ© une porte-parole Ă  l’AFP (source : AFP, 12 octobre 2020).

QANON.  Des centaines de pages, comptes ou groupes supprimĂ©s en vingt-quatre heures : le 6 octobre, Facebook a totalement banni toute rĂ©fĂ©rence Ă  QAnon de ses plates-formes. Une mesure rarissime, prise en catastrophe Ă  un mois de l’élection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine, et qui trahit une certaine panique devant la progression aux États-Unis, trĂšs nette en 2020, de cette thĂ©orie alambiquĂ©e mĂȘlant pĂ©dophilie, satanisme et Hillary Clinton. Les journalistes Damien Leloup et GrĂ©gor Brandy se sont penchĂ©s sur ce phĂ©nomĂšne conspirationniste qui a contaminĂ© l’AmĂ©rique en moins de trois ans, et plus particuliĂšrement ces derniers mois pendant le confinement (source : Le Monde, 14 octobre 2020).

QAnon s’implante dĂ©sormais en Europe, portĂ©e par les rĂ©seaux sociaux. Mais QAnon ne vit pas simplement Ă  travers ses comptes officiels. Nombreux sont les acteurs qui relaient ses thĂšses, consciemment ou non, de maniĂšre masquĂ©e. Chine LabbĂ©, spĂ©cialiste de la mĂ©sinformation, explique comment les rĂ©seaux sociaux tentent de riposter (source : Le Point, 13 octobre 2020).

À visionner Ă©galement, l’enquĂȘte menĂ©e par Jeff Yates et Brigitte NoĂ«l pour Radio-Canada.

YOUTUBE. YouTube a dĂ©cidĂ© de sĂ©vir contre la dĂ©sinformation au sujet du Covid-19, annonçant une interdiction des vidĂ©os contenant des allĂ©gations sur la vaccination contre le coronavirus, contraires aux dĂ©clarations des autoritĂ©s sanitaires. Le gĂ©ant de la vidĂ©o a plus prĂ©cisĂ©ment dĂ©clarĂ© que seraient supprimĂ©es toutes les vidĂ©os affirmant que cette vaccination tuerait les gens, qu’elle causerait l’infertilitĂ© ou qu’elle « impliquerait l’implantation de micropuces chez les personnes vaccinĂ©es » (source : Variety.com, 14 octobre 2020).

LECTURE. Les Protocoles des Sages de Sion forment un document paru il y a tout juste un siĂšcle, et sur lequel Hitler s’est beaucoup appuyĂ© pour nourrir sa vision complotiste du monde. Philosophe, politiste et historien des idĂ©es, Pierre-AndrĂ© Taguieff vient de publier Hitler, les « Protocoles des Sages de Sion » et « Mein Kampf » (PUF), un ouvrage consacrĂ© Ă  l’étude de ce document complotiste. Il rĂ©pond aux questions du Figaro.

COVID-19. « Manipulation Â»Â« tromperie Â»Â« scandale Â»â€Š L’avocat allemand Reiner Fuellmich estime que les dirigeants et les autoritĂ©s sanitaires de par le monde ont dupĂ© les populations en leur faisant croire, Ă  tort, que le Covid-19 serait une menace de taille. Et il prĂ©tend le dĂ©montrer dans une vidĂ©o de prĂšs d’une heure, traduite en français par la chaĂźne YouTube « Fils de pangolin Â». Ce long rĂ©quisitoire a Ă©tĂ© visionnĂ© des millions de fois et repris sur de nombreux sites aux accents conspirationnistes. L’avocat y multiplie les arguments jusqu’à noyer son auditeur sous une avalanche d’affirmations non sourcĂ©es, dont beaucoup ne rĂ©sistent pas Ă  l’examen des faits. Retour sur quatre d’entre elles (source : Le Monde, 13 octobre 2020).

Non, le Covid-19 n’est pas devenu « 50 Ă  100 fois moins lĂ©tal Â» qu’en mars, comme l’affirme le professeur Jean-François Toussaint, spĂ©cialiste en physiologie et Ă©pidĂ©miologie du sport. Son raisonnement se base sur un calcul trĂšs biaisĂ© comme l’ont dĂ©montrĂ© les DĂ©codeurs. Le professeur Toussaint est l’un des chefs de file des « rassuristes Â», ces opposants Ă  des mesures sanitaires qu’ils jugent disproportionnĂ©es (source : Le Monde, 14 octobre 2020).

Jusqu’à un tiers de la population de certains pays est susceptible de croire Ă  de fausses informations et Ă  des thĂ©ories complotistes sur le Covid-19, qui ont pour effet d’augmenter la mĂ©fiance envers la vaccination, ont expliquĂ© les auteurs d’une Ă©tude publiĂ©e dans la revue britannique Royal Society Open Science, basĂ©e sur des enquĂȘtes d’opinion rĂ©alisĂ©es au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Irlande, au Mexique et en Espagne (source : La Voix du Nord, 14 octobre 2020).

EXTRÊME DROITE. Menace de l’extrĂȘme droite radicale, montĂ©e en puissance des complotistes ou des radicaux environnementalistes, la nouvelle menace terroriste en Europe est multiple, selon Gilles de Kerchove, coordinateur de l’Union europĂ©enne pour la lutte contre le terrorisme, qui prĂ©cise cependant : Â« Il faut assez ĂȘtre clair : le terrorisme d’origine islamiste est la principale menace aujourd’hui. Â» Entretien (source : l’avenir.net, 15 octobre 2020).

EN PARLER. « Pourquoi parlez-vous des conspirations ? vous leur donnez de la visibilitĂ© Â». C’est Ă  cette question, posĂ©e de maniĂšre rĂ©currente Ă  celles et ceux qui travaillent sur le conspirationnisme, que Jeff Yates, journaliste Ă  Radio Canada, a consacrĂ© un thread. On y relĂšve notamment l’argument suivant : « Si les mĂ©dias ne parlaient pas de QAnon, par exemple, toute personne qui chercherait des informations Ă  son sujet tomberait seulement sur des sources qui en font la promotion. Il y a donc lieu d’en parler, mais de façon responsable Â» (source : Twitter, 15 octobre 2020).

NOUVELLE –ZÉLANDE. Facebook a annoncĂ© jeudi 15 octobre avoir fermĂ© la page du parti AdvanceNZ, deux jours avant les Ă©lections gĂ©nĂ©rales, en accusant cette formation surfant sur les thĂ©ories du complot de promouvoir la dĂ©sinformation au sujet de la pandĂ©mie. La dĂ©cision a Ă©tĂ© condamnĂ©e par le fondateur du parti, Billy Te Kahika, qui a accusĂ© Facebook d’ingĂ©rence dans le processus Ă©lectoral. AdvanceNZ a vu son audience exploser en quelques mois grĂące au rĂ©seau social, sur fond d’obsession d’un « Deep state », un « État de l’ombre » ou « État profond », et l’affirmation que la crise sanitaire aurait Ă©tĂ© fabriquĂ©e par les gouvernements pour prendre le contrĂŽle de leur population (source : Le Courrier Picard, 15 octobre 2020). Les Ă©lections lĂ©gislatives ont vu la victoire Ă©crasante de la premiĂšre ministre Jacinda Ardern et des travaillistes.

BERCOFF. Le journaliste AndrĂ© Bercoff a reçu dans son Ă©mission sur Sud Radio, le 16 octobre, Alexis Cossette-Trudel, animateur de la chaĂźne YouTube Radio QuĂ©bec. Une tribune de choix pour le principal promoteur francophone du mouvement QAnon, qui relaie sur sa chaĂźne les thĂ©ories du complot autour du « Nouvel ordre mondial Â», du Pizzate, des franc-maçons ou encore sur la pandĂ©mie de Covid-19. À noter que, la veille au matin, une porte-parole de YouTube annonçait que ladite chaĂźne avait Ă©tĂ© effacĂ©e de la plate-forme pour avoir enfreint, Ă  plusieurs reprises, les politiques en matiĂšre de dĂ©sinformation, en lien avec la Covid-19 (source : Radio-Canada, 15 octobre 2020).

FRANCE-SOIR. L’analyse de l’audience de la chaĂźne YouTube de France-Soir rĂ©vĂšle, sans grande surprise, les forts scores des chaĂźnes complotistes.

CONFLANS. « Leurs victoires ne sont faites de rien d’autre que de nos dĂ©missions, nos lĂąchetĂ©s, nos dĂ©nĂ©gations et nos renoncements. Â» C’est en ces termes que Rudy Reichstadt a commentĂ© le meurtre abominable de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), survenu le 16 octobre 2020. Le directeur de Conspiracy Watch a indiquĂ© le seul et unique chemin Ă  suivre pour tenir tĂȘte Ă  la terreur : « continu[er] Ă  critiquer les croyances, toutes les croyances, la religion en gĂ©nĂ©ral et l’islam en particulier Â».

Samuel Paty, professeur d’histoire-gĂ©ographie, a Ă©tĂ© dĂ©capitĂ© le 16 octobre 2020 pour avoir analysĂ© en classe une caricature du prophĂšte Mahomet, dans le cadre d’un cours d’éducation morale et civique de quatriĂšme. Une cabale s’en est suivie. Une meute s’est organisĂ©e, pour faire taire l’enseignant et, avec lui, toutes formes d’enseignement de l’esprit critique. « La publication de ce dessin est la seule rĂ©ponse possible parce qu’elle permet Ă  chacun de constater la violente absurditĂ© qui peut conduire un homme Ă  couper en deux un autre homme pour une caricature », a dĂ©clarĂ© Rudy Reichstadt dans une autre tribune qui nomme sans dĂ©tour une idĂ©ologie politico-religieuse qui tue, celle-lĂ  mĂȘme qui a armĂ© le bras de l’assassin de Samuel Paty : l’islamisme. Un message envoyĂ© Ă  « tous ceux qui entendent, par veulerie, dĂ©magogie ou duplicitĂ©, dĂ©tourner la tĂȘte de la rĂ©alitĂ© du problĂšme Â» (source : Conspiracy Watch, 18 octobre 2020).

À la meute motivĂ©e par la haine a succĂ©dĂ© le traditionnel bal des conspirationnistes, du cloaque QAnon Ă  Hicham Hamza (« Panamza »). Ce dernier a vu dans l’attentat un « false flag », une prĂ©tendue diversion pour museler les Français et dĂ©tourner la colĂšre populaire contre les musulmans. Dans un thread, Conspiracy Watch prĂ©sente un florilĂšge de ces rĂ©actions qui dĂ©nonce une stratĂ©gie de la terreur orchestrĂ©e par les Ă©lites gouvernementales, un complot contre les musulmans, une diversion face au couvre-feu ou Ă  la vaccination obligatoire
  (source : Twitter). « Ce qu’il faut dire Ă©galement Â», ajoute Rudy Reichstadt, « c’est que le complotisme prospĂšre sur un discours victimaire puissant agissant comme un permis de tuer, dĂ©livrant le futur bourreau de toute mauvaise conscience. » Il faut entendre  : l’islamisme est une « chose grave ». Le complotisme est une chose grave.




Source: Conspiracywatch.info