Septembre 14, 2020
Par Conspiracy Watch
63 views


L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 07/09/2020 au 13/09/2020).

COMPLOTOLOGIE. Prenant Ă  rebours l’idĂ©e-reçue trĂšs rĂ©pandue selon laquelle les complotistes seraient particuliĂšrement imaginatifs, Sebastian Dieguez, chercheur en neuroscience cognitives Ă  l’UniversitĂ© de Fribourg, explore l’hypothĂšse qu’ils manquent en rĂ©alitĂ© cruellement d’originalitĂ©, se contentant d’adhĂ©rer Ă  un prĂȘt-Ă -porter intellectuel low-cost produit aujourd’hui Ă  grande Ă©chelle. Le chercheur note que cette caractĂ©ristique a Ă©tĂ© relativement nĂ©gligĂ©e jusqu’alors : « Ă€ la rĂ©flexion, cette pauvretĂ© imaginative est mĂȘme d’autant plus remarquable qu’elle parvient Ă  passer sous les radars, comme si, dans le fond, elle ne nous apprenait rien sur le phĂ©nomĂšne en question Â» (source : Conspiracy Watch, 10 septembre 2020).

DUNNING-KRUGER. Beaucoup de gens croient maĂźtriser un sujet alors qu’en rĂ©alitĂ©, ils n’y comprennent rien du tout. En psychologie, cela s’appelle l’effet Dunning-Kruger ou « effet de surconfiance Â». Thomas Huchon nous en dit plus dans une vidĂ©o de vulgarisation produite par Konbini. On relira avec intĂ©rĂȘt le texte consacrĂ© Ă  ce sujet par Sebastian Dieguez.

DÉBAT. La pandĂ©mie de Covid-19 a engendrĂ© sur le Web et les rĂ©seaux sociaux les thĂ©ories du complot les plus fantaisistes. Faut-il s’en inquiĂ©ter et si oui, comment les combattre ? Pour rĂ©pondre Ă  ces questions, le magazine « Square », sur Arte, propose une interview croisĂ©e d’Emmanuelle Danblon (UniversitĂ© libre de Bruxelles) et de Rudy Reichstadt (Observatoire du conspirationnisme), disponible en replay jusqu’au 10 novembre prochain.

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE. Google France a dĂ©cidĂ© de dĂ©rĂ©fĂ©rencer de son moteur de recherche le site raciste – sans doute l’un des plus abjects du web francophone – et trĂšs influent dans la fachosphĂšre, DĂ©mocratie participative. Les mots-clĂ©s correspondant ne renvoyaient plus vers le site le mardi 7 septembre. Ce dĂ©rĂ©fĂ©rencement est une nouvelle Ă©tape pour rendre effective une dĂ©cision d’interdiction du TGI de Paris datant de 2018, systĂ©matiquement contournĂ©e depuis lors. Encourageante, elle ne vaut toutefois pas blocage dĂ©finitif (source : LibĂ©ration, 8 septembre 2020).

COVID-19. Un groupe de chercheurs de l’UniversitĂ© de Sherbrooke a dĂ©couvert, avec surprise, que les adeptes des thĂ©ories du complot au sujet de la COVID-19 ont un fort sentiment d’insĂ©curitĂ© face au virus.  « Il y a un lien trĂšs fort entre l’anxiĂ©tĂ© liĂ©e Ă  la maladie et donc la crainte d’ĂȘtre affectĂ© par celle-ci, l’anxiĂ©tĂ© financiĂšre, et la tendance Ă  adhĂ©rer aux thĂ©ories complotistes », explique Marie-Ève Carignan, enseignante-chercheuse Ă  l’UniversitĂ© de Sherbrooke. Les rĂ©sultats complets de ce projet de recherche pluridisciplinaire seront prochainement dĂ©voilĂ©s (source : Le Journal de QuĂ©bec, 29 aoĂ»t 2020).

« BAS LES MASQUES ! Â». L’obligation du port du masque est loin de faire l’unanimitĂ© et aucun pays ne semble Ă©chapper Ă  l’émergence de mouvements de contestation. Qui sont ces militants anti-masques ? Peut-on dĂ©finir un profil type ? AprĂšs avoir dĂ©cryptĂ© les soutiens du professeur Raoult, Antoine Bristielle s’est immergĂ© dans les groupes Facebook anti-masques. La Fondation Jean-JaurĂšs publie les rĂ©sultats de son Ă©tude. « Ce sont des personnes qui ont des niveaux d’éducation assez importants, de nombreux cadres. Et ça montre que dans la population, il y a une sphĂšre de dĂ©fiance extrĂȘmement importante ! Â», a notamment expliquĂ© le chercheur sur le plateau de Quotidien.
À dĂ©couvrir Ă©galement, le reportage de France Info sur les opposants aux mesures prises contre l’épidĂ©mie en Australie et en Allemagne, deux pays oĂč la bonne gestion de la crise sanitaire n’empĂȘche pas le succĂšs des thĂšses conspirationnistes (source : FranceTV Info, 8 septembre 2020). Et un zoom sur Eve Engerer, mĂ©decin anti-masque, qui voit dans cette mesure de protection « un rituel des pĂ©do-sataniques ». Tristan MendĂšs France s’est penchĂ© sur le profil Facebook de cette militante, qui pourrait ĂȘtre bientĂŽt suspendue par l’Ordre des mĂ©decins, et qui coche toutes les cases de la complosphĂšre la plus radicale : antivaxx, anti-maçonnisme, antisĂ©mitisme, pro-QAnon
 Il en a fait un thread.

NABILA MOUNIB. AprĂšs s’ĂȘtre attirĂ©e les foudres de la Toile marocaine en mars dernier pour avoir dĂ©clarĂ©, lors d’une confĂ©rence, que le Covid-19 Ă©tait une invention humaine concoctĂ©e Ă  de sombres desseins, Nabila Mounib, secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale du parti socialiste unifiĂ© (PSU), au Maroc, revient Ă  la charge, cette fois-ci dans une interview filmĂ©e par le site arabophone Febrayer. Le Covid-19 serait une invention humaine, les vaccins crĂ©tiniseraient les gens, la quatriĂšme guerre mondiale est en cours et le nouvel ordre mondial en marche. Bienvenue dans l’univers de Nabila Mounib (source : Le 360, 12 septembre 2020).

JACQUES BAUD. Le 3 septembre dernier, FrĂ©dĂ©ric TaddeĂŻ recevait sur RT France, dans son Ă©mission « Interdit d’interdire Â», Jacques Baud, auteur du livre Gouverner par les fake news – conflits internationaux, 30 ans d’infox par les pays occidentaux (Max Milo, 2020) pour une longue interview. L’ancien officier des services de renseignement suisses a dĂ©noncĂ© ce qu’il prĂ©sente comme « le gouvernement par les fake news Â»â€Š en multipliant lui-mĂȘme les contre-veritĂ©s. Pour Conspiracy Watch, Antoine Hasday a dressĂ© la liste de cet inventaire Ă  la PrĂ©vert des thĂ©ories du complot (source : Conspiracy Watch, 7 septembre 2020). Cet article n’est pas passĂ© inaperçu puisque le site gouvernemental russe Sputnik France a volĂ© au secours de Jacques Baud, qualifiant au passage Conspiracy Watch d’« officine bien introduite et Ă©coutĂ©e dans les cercles du pouvoir Â».

11-SEPTEMBRE. L’enquĂȘte annuelle de la Fondation Jean-JaurĂšs avec Conspiracy Watch et l’Ifop sur les thĂ©ories du complot permettait de constater, en 2019, que prĂšs de 17% des Français pensaient que le gouvernement amĂ©ricain est impliquĂ© dans les attentats du 11 septembre 2001.

Sur son blog « Islam et engagement » (sur La Tribune de GenĂšve), le 31 aoĂ»t 2020, Hani Ramadan, le frĂšre de Tariq Ramadan, a contestĂ© la dĂ©cision des autoritĂ©s françaises de renouveler l’interdiction de sĂ©jour en France dont il est l’objet depuis avril 2017. L’occasion pour lui d’affirmer qu’il ne « croit pas en la version officielle du 11 septembre 2001. » « Et c’est un droit qui me revient Â», prĂ©cise-t-il (source : Le Point, 8 septembre 2020).

À voir ou revoir, Ă  l’occasion de l’anniversaire des attentats du 11-Septembre, l’interview de Rudy Reichstadt pour l’émission « Les idĂ©es claires Â» (France Culture). Écouter ou rĂ©Ă©couter, les cinq Ă©pisodes de la sĂ©rie « MĂ©caniques du complotisme Â» consacrĂ©e Ă  ces attentats. Lire ou relire, l’enquĂȘte de Jeremy Stahl publiĂ©e en 2011 en six Ă©pisodes sur Slate mais aussi, ce qui reste probablement le meilleur livre de rĂ©futation des arguments complotistes sur le 11-Septembre, Debunking 9/11 Myths, par Popular Mechanics (2011).

QANON. NĂ© aux États-Unis, le mouvement QAnon a pris une ampleur telle qu’il ne peut plus ĂȘtre ignorĂ©. La popularitĂ© des groupes conspirationnistes faisant la promotion de ce mythe capable d’abriter et d’englober une collection impressionnante d’autres fantasmes complotistes a explosĂ© sur Facebook et Instagram depuis le dĂ©but du confinement. Ce que nous disent les « QAnoners » est simple : pour eux, il existe un « Ă‰tat profond Â» oĂč rĂ©side le vrai pouvoir et d’oĂč une clique de pĂ©dophiles satanistes gouvernent en secret l’AmĂ©rique. Zarine Kharazian, rĂ©dactrice en chef-adjointe du Digital Forensic Research Lab de l’Atlantic Council, a Ă©noncĂ© dans le New York Times quelques rĂšgles simples – rapportĂ©es ici par Conspiracy Watch –, relatives Ă  ce que les plateformes comme Facebook ou Twitter pourraient mettre en Ɠuvre pour entraver le dĂ©veloppement prĂ©occupant de cette thĂ©orie du complot (source : Conspiracy Watch, 9 septembre 2020). À lire Ă©galement, le thread de Tristan MendĂšs France sur la porte d’entrĂ©e de cet univers complotiste, un site spĂ©cifique qui agrĂšge les messages du mystĂ©rieux « Q Â». Il montre que l’audience, en France, arrive Ă  la 3e place, avec une forte croissance


INCENDIES. Des incendies d’origine criminelle. Telle est la thĂšse qui inspire depuis quelques jours les conspirationnistes adeptes de Qanon Ă  propos des terribles incendies qui, depuis le mois d’aoĂ»t, dĂ©vastent l’Oregon, un État situĂ© au nord de la Californie : s’il y a des incendies, c’est qu’il y a des pyromanes, et les pyromanes ne peuvent ĂȘtre que des opposants Ă  Donald Trump, des « antifas » (pour « antifascistes ») en l’occurrence ; un Ă©pouvantail agitĂ© par le prĂ©sident amĂ©ricain depuis plusieurs mois pour discrĂ©diter le mouvement Black Lives Matter (source : Conspiracy Watch, 13 septembre 2020).

JUDÉOPHOBIE. Les Ă©lĂšves qataris apprennent que les juifs, en « manipulant les marchĂ©s Ă©conomiques et en accumulant d’immenses richesses Â» ont ruinĂ© l’Allemagne aprĂšs la PremiĂšre Guerre mondiale. Il Ă©tait donc logique que le FĂŒhrer leur fasse payer cher leur infĂąme trahison. Une ONG israĂ©lienne a examinĂ© 238 manuels qataris utilisĂ©s par les Ă©lĂšves inscrits dans douze niveaux diffĂ©rents, entre 2016 et 2020. De quoi biberonner l’antisĂ©mitisme de l’enfance Ă  l’adolescence
 (source : Global Watch Analysis, 8 septembre 2020).

ZEMMOUR. Sur la situation en BiĂ©lorussie, Eric Zemmour « [voit] venir gros comme une maison la CIA derriĂšre ». Selon le chroniqueur, « Ă  chaque fois qu’il y a une “rĂ©volution orange”, y’a comme par hasard les AmĂ©ricains derriĂšre, les ONG “sorossiennes” et les services secrets amĂ©ricains. C’est Ă©tonnant que BHL ait pas dĂ©barquĂ© en BiĂ©lorussie ! ». RĂ©duisant les aspirations dĂ©mocratiques des BiĂ©lorusses Ă  une opĂ©ration de dĂ©stabilisation politique orchestrĂ©e depuis l’étranger, la grille de lecture adoptĂ©e ici par Eric Zemmour repose sur un tropisme tyranophile qui mĂ©connaĂźt le fait qu’aucun service de renseignement n’a le pouvoir de crĂ©er artificiellement ou de tĂ©lĂ©guider un mouvement populaire de cette ampleur. Pour aller plus loin, on peut se reporter Ă  la notice que nous consacrons Ă  la notion de « rĂ©volution de couleur ».




Source: Conspiracywatch.info