L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 24/08/2020 au 30/08/2020).

INFLUENCEUSES COMPLOTISTES. Depuis quelque temps, de plus en plus d’influenceuses amĂ©ricaines, habituellement spĂ©cialisĂ©es en parentalitĂ©, produits de beautĂ© ou thĂ©s minceur, relaient des thĂ©ories du complot notamment liĂ©es Ă  la traite d’enfants. Doctorante Ă  Stanford et spĂ©cialiste des sous-cultures politiques en ligne, Becca Lewis explique que « c’est une Ă©norme erreur de croire que la dĂ©sinformation et la thĂ©orisation du complot ne se produisent que dans les espaces marginaux ou les coins sombres d’Internet Â». Et d’ajouter : « Si vous ĂȘtes capable de crĂ©er cette esthĂ©tique visuellement agrĂ©able puis d’y associer des thĂ©ories du complot, vous normalisez ces thĂ©ories d’une maniĂšre trĂšs spĂ©cifique
 Â» (source : Slate, 24 aoĂ»t 2020).

ARGENTINE. Des affiches antisĂ©mites blĂąmant les Juifs pour la pandĂ©mie de Covid-19 sont apparues il y a quelques jours dans la ville de Neuquen, au sud de l’Argentine. Les affiches contenaient des affirmations telles que « Les Juifs sont le virus Â» et « Les Argentins s’éveillent Ă  la dictature juive mondiale Â». Ariel Gelblung, directeur du Centre Simon Wiesenthal pour l’AmĂ©rique latine, a dĂ©clarĂ© : « Ils propagent un message de haine clairement punissable par la loi. Il n’est pas surprenant que cela se passe au mĂȘme endroit oĂč l’extrĂȘme droite a obtenu 30 000 voix lors des Ă©lections prĂ©liminaires de 2019. Â» (source : The Times of IsraĂ«l, 25 aoĂ»t 2020).

ÉLECTIONS AMÉRICAINES 2020. Mary Ann Mendoza, une femme qui devait s’exprimer mardi 25 aoĂ»t, au deuxiĂšme jour de la convention rĂ©publicaine, a Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e du programme Ă  la derniĂšre minute aprĂšs avoir relayĂ© une thĂ©orie du complot antisĂ©mite. Son intervention a Ă©tĂ© annulĂ©e aprĂšs qu’elle a partagĂ© mardi sur Twitter des contenus antisĂ©mites renvoyant aux Protocoles des Sages de Sion et Ă  une thĂ©orie du complot sur les Rothschild (source : L’Express, 26 aoĂ»t 2020).

NAVALNY. « Plus le mensonge est gros, plus il passe Â». À cette citation attribuĂ©e Ă  Joseph Goebbels, le chef de la propagande du TroisiĂšme Reich, les experts de la dĂ©sinformation russe pourraient aujourd’hui rĂ©pondre : Â« Plus les mensonges sont nombreux, moins la vĂ©ritĂ© est audible Â». Depuis l’hospitalisation jeudi 27 aoĂ»t d’AlexeĂŻ Navalny, principal opposant russe, victime d’un empoisonnement en Russie, les mĂ©dias de cet État ont diffusĂ© plusieurs thĂ©ories alternatives Ă  celle de l’empoisonnement. Des thĂ©ories qui se contredisent entre elles, mais qui obĂ©issent Ă  la stratĂ©gie habituelle du Kremlin : saturer l’espace informationnel pour Ă©touffer la vĂ©ritĂ© (source : Conspiracy Watch, 26 aoĂ»t 2020).

Lutte contre la diffusion de fausses informations sur les plateformes en ligne (rapport du CSA, juillet 2020).

BONNES PRATIQUES. Les rĂ©seaux sociaux et plateformes en ligne ont pris de bonnes mesures contre les infox mais doivent ĂȘtre plus transparents et efficaces, juge le CSA dans un rapport inĂ©dit sur la lutte contre les infox. Google, Facebook, Snapchat, Twitter, LinkedIn, Microsoft, JeuxVideo.com, Dailymotion, Doctissimo ou encore Wikipedia ont rĂ©pondu aux questions du Conseil supĂ©rieur de l’audiovisuel qui a effectuĂ© et mis en ligne, fin juillet, un tour d’horizon dans un rapport de 87 pages. À consulter Ă©galement, la publication rĂ©alisĂ©e par la Commission europĂ©enne et l’UNESCO d’un ensemble de dix infographies Ă©ducatives destinĂ©es Ă  aider les citoyens Ă  identifier, dĂ©mystifier et contrer les thĂ©ories du complot.

CHINE. Bill Gates, « QAnon », « Nouvel Ordre Mondial »  : ces Ă©pouvantails brandis Ă  longueur de temps par les complotistes ont aussi pour effet de faire passer au second plan les menaces rĂ©elles que font peser les rĂ©gimes dictatoriaux sur les libertĂ©s publiques. La Chine est couverte de centaines de millions de camĂ©ras de surveillance. Sortir de chez soi, c’est ĂȘtre instantanĂ©ment identifiĂ© au moyen d’une IA traitant un ocĂ©an de donnĂ©es personnelles, y compris les communications privĂ©es ou le gĂ©nome individuel, ressources qui seront bientĂŽt croisĂ©es avec l’historique des dĂ©placements, voyages, contacts privĂ©s ou professionnels, lectures ou achats de tout individu. Le Parti communiste chinois vise une mainmise politique sans prĂ©cĂ©dent sur prĂšs de 20% des habitants de cette planĂšte. « Xi Jinping is watching you » – et cette fois-ci, analyse Paul Memmi, ce n’est pas une thĂ©orie du complot ! (source : Conspiracy Watch, 26 aoĂ»t 2020).

CHRISTCHURCH. L’auteur de l’attentat contre des mosquĂ©es de Christchurch, Brenton Tarrant (30 ans), a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  la prison Ă  perpĂ©tuitĂ© sans possibilitĂ© de libĂ©ration conditionnelle, pour le meurtre de cinquante-et-un fidĂšles musulmans, le 15 mars 2019. Une peine sans prĂ©cĂ©dent dans l’histoire judiciaire nĂ©o-zĂ©landaise (source : Le Parisien, 27 aoĂ»t 2020). L’occasion de lire ou relire les rĂ©flexions que publiait Conspiracy Watch le jour du drame, quant Ă  l’état d’esprit de ce fanatique implacable.

BOUTIN. La prĂ©sidente d’honneur du Parti chrĂ©tien dĂ©mocrate (PCD) et ancienne ministre Christine Boutin a exprimĂ© son trouble
 au sujet des trois derniers chiffres d’un numĂ©ro de sĂ©rie figurant sur un jet ski enfourchĂ© par le prĂ©sident de la RĂ©publique. Un message vite supprimĂ©, une heure aprĂšs sa publication sur Twitter (source : Twitter, 27 aoĂ»t 2020).

JULIEN BAYOU. Le secrĂ©taire national des Verts, a affirmĂ© le 21 aoĂ»t sur France 2 que les autorisations de vente d’herbicides naturels produits par deux sociĂ©tĂ©s françaises Ă©taient Â« bloquĂ©es Â» par l’agence de sĂ©curitĂ© sanitaire Anses, sous la pression du syndicat agricole FNSEA. C’est faux, explique le service de fact checking de l’AFP : plusieurs de ces herbicides naturels sont commercialisĂ©s depuis cinq ans, et un autre est encore en cours d’élaboration rĂ©pondent l’Anses et les deux entreprises concernĂ©es (source : AFP, 28 aoĂ»t 2020).

NÉGATIONNISME. A Paris, le socle de la statue du prĂȘtre et chantre armĂ©nien Komitas, monument commĂ©morant le gĂ©nocide des ArmĂ©niens, a Ă©tĂ© taguĂ© Ă  l’encre rouge avec l’inscription « c’est faux Â». Comme le souligne Ara Toranian, cet acte de vandalisme fait Ă©cho aux rĂ©centes provocations nĂ©gationnistes et aux appels au meurtre contre les ArmĂ©niens de France lancĂ©s par des extrĂ©mistes pro-Erdogan sur le territoire français (source : Armenews.com, 30 aoĂ»t 2020).

ESPAGNE. La police espagnole a annoncĂ© avoir arrĂȘtĂ© un homme Ă  Cuarte de Huerva, prĂšs de Saragosse, qui affirmait que la pandĂ©mie de la Covid-19 Ă©tait un mensonge montĂ© de toutes piĂšces et incitait sur les rĂ©seaux sociaux Ă  attaquer les responsables politiques et les institutions. Le suspect s’est Ă©galement fait passer pour un responsable d’un organisme public pour appeler des maisons de retraite, hĂŽpitaux, clubs de soccer ou des mĂ©dias, afin de « rĂ©pandre des fake news Â» sur la pandĂ©mie (source : La Presse, 28 aoĂ»t 2020).

ANTI-MASQUES.  Actifs sur les rĂ©seaux sociaux, quelques milliers de militants utilisent leur opposition au port du masque pour nourrir la dĂ©fiance envers les institutions politiques et scientifiques. Comme le montre une enquĂȘte du Monde, le discours anti-masques s’affirme en France comme le nouveau terreau complotiste (source : Le Monde, 25 aoĂ»t 2020). Une lecture Ă  complĂ©ter par l’analyse du chercheur Antoine Bristielle, qui a conduit une enquĂȘte auprĂšs de plus de 800 individus, membres de groupes Facebook anti-masques. « Sur leur croyance dans les Illuminati, le Grand Remplacement ou ce genre de choses, explique Bristielle, on se rend compte qu’il y a Ă  chaque fois plus de la moitiĂ© des antimasques qui vont ĂȘtre d’accord avec ces thĂ©ories du complot. Â» (source : Le Monde, 25 aoĂ»t 2020). De nouveaux clusters ont Ă©tĂ© repĂ©rĂ©s au sein d’Ehpad, dĂ©jĂ  durement touchĂ©s par l’épidĂ©mie de Covid-19. MalgrĂ© le risque et les chiffres alarmants, beaucoup de proches de rĂ©sidents continuent de leur rendre visite, faisant fi des gestes barriĂšres et des recommandations des aides-soignants. « On se fait prendre de haut et insulter par les familles, on nous parle de thĂ©orie du complot Â», raconte Élise, employĂ©e dans un Ehpad de Haute-Savoie (source : BFM TV, 26 aoĂ»t 2020).

MANIFESTATIONS COMPLOTISTES. La police berlinoise a interrompu samedi 29 aoĂ»t la manifestation d’opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre la pandĂ©mie de Covid-19, faute de respect des gestes barriĂšre par les quelque 38.000 participants. La manifestation s’est soldĂ©e par 300 interpellations aprĂšs des violences entre manifestants d’extrĂȘme droite et forces de l’ordre. IntitulĂ© « fĂȘte de la libertĂ© et de la paix », l’évĂ©nement, qui rassemblait «libres penseurs», militants anti-vaccins, conspirationnistes ou encore sympathisants d’extrĂȘme droite, a constituĂ© le second du genre en un mois, non sans inquiĂ©ter les autoritĂ©s (source : Le Figaro, 29 aoĂ»t 2020). On se reportera Ă  ce sujet au thread de Quentin Baulier qui a suivie la manifestation. Un rassemblement complotiste du mĂȘme type a eu lieu le mĂȘme jour Ă  Paris. Des paroles Ă  caractĂšre ouvertement antisĂ©mite ont Ă©tĂ© prononcĂ©es dans l’indiffĂ©rence totale des quelque 200 manifestants rĂ©unis Place de la Nation.

À la tribune de la manifestation contre les mesures de restrictions Ă  Londres, ce samedi Ă©galement, on a pu noter la prĂ©sence de David Icke, figure phare du conspirationnisme britannique, qui lie la pandĂ©mie actuelle aux juifs et qui croit que la reine, Hillary Clinton ou les Rothschild sont des reptiliens


« PIZZA GATE Â» (BIS). Depuis plusieurs jours, des comptes anonymes proches de la « fachosphĂšre » voient derriĂšre le nom, le menu et le logo de Pizza Girl Paris (Paris, 15e arrondissement), la vitrine d’un rĂ©seau pĂ©dophile. Ainsi des internautes s’amusent-ils Ă  allumer le feu complotiste, en s’inspirant du « pizzagate », cette thĂ©orie du complot selon laquelle Hillary Clinton Ă©tait, en 2016, secrĂštement impliquĂ©e dans un rĂ©seau pĂ©do-criminel dont la plaque tournante aurait Ă©tĂ© une pizzeria de Washington, Comet Ping Pong. Face Ă  cette invraisemblable vindicte, pour l’heure virtuelle, le patron de Pizza Girl Paris compte porter plainte pour diffamation (source : Le Parisien, 28 aoĂ»t 2020).


Article publié le 31 AoĂ»t 2020 sur Conspiracywatch.info