L’actu de la semaine dĂ©cryptĂ©e par Conspiracy Watch (semaine du 17/08/2020 au 23/08/2020).

ANTISÉMITISME. Un grafiti antisĂ©mite (« Buzyn empoisonneuse de puits ») a Ă©tĂ© pris en photo le samedi 15 aoĂ»t 2020, sur l’autoroute A6, en direction de Paris, Ă  quelques kilomĂštres du pĂ©riphĂ©rique. L’accusation dĂ©monologique portĂ©e contre l’ancienne ministre de la SantĂ© AgnĂšs Buzyn ne peut ĂȘtre comprise qu’en rĂ©fĂ©rence Ă  l’histoire de l’antisĂ©mitisme, lorsque les juifs Ă©taient massacrĂ©s, au Moyen-Age, au prĂ©texte qu’ils auraient prĂ©tendument profanĂ© des osties, enlevĂ© et tuĂ© des enfants chrĂ©tiens ou empoisonnĂ© des sources d’eau potable (source : Conspiracy Watch, 25 mars 2020). On relira, sur le sujet, l’article que nous avions consacrĂ© Ă  la rĂ©surgence de ces thĂšmes d’accusation pendant le confinement.

Source : Conspiracy Watch, 15/08/2020.

SANTÉ. Une Ă©tude scientifique parue le 10 aoĂ»t dans la revue scientifique American Journal of Tropical Medicine and Hygiene a cherchĂ© Ă  mesurer l’impact des fausses informations sur la santĂ© pendant la pandĂ©mie de coronavirus. Sur 2 311 « informations » liĂ©es au coronavirus, publiĂ©es en 25 langues et dans 87 pays, 89 % se sont avĂ©rĂ©es n’ĂȘtre que des rumeurs. L’une d’entre elles a conduit au dĂ©cĂšs 800 personnes et plus de 8 000 autres Ă  l’hĂŽpital (source : Ouest-France, 14 aoĂ»t 2020).

REVUES PRÉDATRICES. Au sujet du canular dĂ©nonciateur rĂ©alisĂ© par un groupe de jeunes scientifiques au dĂ©triment de la revue Asian Journal of Medicine and Health (AJMAH), dans le but de dĂ©montrer que l’on peut y publier n’importe quoi, on se reportera aux conclusions du journaliste scientifique Sylvain Huet, publiĂ©es sur son blog. Cette « affaire » constitue un sĂ©vĂšre rappel Ă  l’ordre quant au danger reprĂ©sentĂ© par ce type de revues prĂ©datrices, « totalement bidon », Ă  l’intention des chercheurs et universitaires tentĂ©s d’y publier leurs travaux. Rappelons que l’AJMAH avait publiĂ© une simili Ă©tude promouvant l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, un travail qui avait Ă©tĂ© rejetĂ© par toutes les revues sĂ©rieuses Ă  laquelle elle avait Ă©tĂ© envoyĂ©e et auquel avait participĂ© Violaine GuĂ©rin. RelayĂ©e par de nombreux articles de presse Ă©crite et radio, cette publication avait contribuĂ© Ă  dĂ©sinformer l’opinion (source : Le Monde, 17 aoĂ»t 2020).

ANTI-MASQUES. À lire, l’éditorial de Riss au sujet des anti-masques. Pour le directeur de Charlie Hebdo, les adeptes de cette pensĂ©e complotiste vivent dans un « monde terrifiant et totalitaire, car plus rien n’a de valeur puisque tout est sans ­arrĂȘt remis en cause Ă  travers des questions dont les rĂ©ponses ne les intĂ©ressent en rĂ©alitĂ© pas du tout ». « Pour eux, ajoute le directeur de l’hebdomadaire satirique, la question est plus importante que la rĂ©ponse. Voire plus excitante. Comme au Moyen Âge, oĂč la “question” n’était rien d’autre qu’une sĂ©ance de torture destinĂ©e Ă  vous faire avouer la vĂ©ritĂ© que vous Ă©tiez supposĂ©s cacher » (source : Charlie Hebdo, 19 aoĂ»t 2020).

Des centaines de personnes se sont rassemblĂ©es pour un rassemblement anti-masques Ă  Madrid, alors que le gouvernement a rĂ©cemment renforcĂ© les restrictions visant Ă  arrĂȘter la propagation du COVID-19. Les mots d’ordre complotistes et anti-vaccination ont fleuri : « Unis contre le SystĂšme », « Non au Nouvel Ordre Mondial »,  dĂ©nonciation de Bill Gates, soutien Ă  Donald Trump, etc.

YÉMEN. Le cheikh houthi Ibrahim Al-Ubeidi a dĂ©clarĂ©, dans un sermon diffusĂ© le vendredi 14 aoĂ»t 2020 sur la chaĂźne tĂ©lĂ©visĂ©e Al-Eman (houthis – YĂ©men) que la rĂ©cente explosion du port de Beyrouth, qu’il a comparĂ©e aux bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, avait Ă©tĂ© causĂ©e par des Juifs israĂ©liens sionistes, dĂ©clarant que le sionisme et les Juifs Ă©taient responsables du Covid-19, de l’Etat islamique, d’Al-QaĂŻda, du 11-Septembre, du bombardement de l’USS Cole et des attentats commis en France, en Irak, en AlgĂ©rie et ailleurs (source : MEMRI, 19 aoĂ»t 2020).

DÉSINFORMATION. Fake news et thĂ©ories du complot sont utilisĂ©es comme autant d’armes tournĂ©es contre la cohĂ©sion des dĂ©mocraties libĂ©rales. Selon Jakub KalenskĂœ, il est nĂ©cessaire de nommer et de faire honte Ă  ceux qui participent aux campagnes de dĂ©sinformation pro-Kremlin. Conspiracy Watch propose en exclusivitĂ© la transcription de son audition devant la Commission des affaires Ă©trangĂšres de la Chambre des reprĂ©sentants amĂ©ricaine le 16 juillet 2019. Pour l’auteur, il convient de faire porter les efforts dans quatre directions : documenter la menace et mieux la comprendre ; sensibiliser Ă  la menace ; remĂ©dier Ă  nos faiblesses systĂ©miques ; punir l’agresseur informationnel (source : Conspiracy Watch, 19 aoĂ»t 2020).

ORADOUR-SUR-GLANE. Des inscriptions nĂ©gationnistes ont Ă©tĂ© dĂ©couvertes le vendredi 21 aoĂ»t 2020 au centre de la mĂ©moire d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). Le mot « martyr » Ă  l’entrĂ©e du lieu a Ă©tĂ© rayĂ© Ă  la peinture, remplacĂ© par le mot « menteur ». Sur le cĂŽtĂ©, la mention « A quand la vĂ©ritĂ© ? Â» ainsi que « Reynouard a raison Â», allusion au nĂ©gationniste Vincent Reynouard, un activiste national-socialiste de 51 ans, radiĂ© de l’Education nationale et condamnĂ© Ă  de multiples reprises pour contestation de crime contre l’humanitĂ©. En 1997, Reynouard a contribuĂ© Ă  un ouvrage intitulĂ© Le Massacre d’Oradour : un demi-siĂšcle de mise en scĂšne.

Source : Twitter, 21/08/2020.

ILLUMINATI. Dans un article publiĂ© par le journal Le Monde, Élisa ThĂ©venet revient sur les origines historique d’une sociĂ©tĂ© secrĂšte fantasmĂ©e, devenue l’une des thĂ©ories du complot les plus rĂ©pandues : « Ă‰voquer les Illuminati, c’est Ă©veiller un imaginaire tentaculaire : celui d’un projet de domination planĂ©taire prĂ©tendument ourdi par des puissances de l’ombre. Si le mythe des Illuminati s’enracine dans les projets subversifs de l’éphĂ©mĂšre ordre des IlluminĂ©s de BaviĂšre – une fraternitĂ© rationaliste de la fin du XVIIIe siĂšcle –, la lĂ©gende a progressivement conquis la culture collective Â» (source : Le Monde, 18 aoĂ»t 2020).

QANON. À trois mois de la prĂ©sidentielle amĂ©ricaine, Donald Trump affiche sa sympathie aux complotistes QAnon, les adeptes d’une thĂ©orie conspirationniste qui voit en lui un sauveur face Ă  un prĂ©tendu complot de satanistes de gauche violeurs d’enfants (source : France Culture, 20 aoĂ»t 2020). À Waco (Texas), une femme trente ans s’est servie de sa voiture pour attaquer, sous l’emprise de l’alcool, des personnes qu’elles pensaient ĂȘtre des pĂ©dophiles se livrant Ă  du trafic d’ĂȘtres humains (source : Right Wing Watch, 20 aoĂ»t 2020). Le 22 aoĂ»t, une manifestation de complotistes pro-QAnon s’est tenue Ă  Hollywood. Élites et mĂ©dias y ont Ă©tĂ© copieusement accusĂ©s d’ĂȘtre complices de pĂ©dophilie et de trafic d’enfants. Jesselyn Cook, reporter au Huffington Post, a suivi cette manifestation :

COVID-19. Le 20 aoĂ»t 2020, FrĂ©dĂ©ric Chaumont, un vidĂ©aste conspirationniste, co-animateur de la chaĂźne YouTube Jasper Mader, a diffusĂ© une vidĂ©o dans laquelle il soutenait que le Covid-19 avait Ă©tĂ© fabriquĂ© en France et accusait nommĂ©ment le directeur du laboratoire d’innovation vaccinale de l’Institut Pasteur d’ĂȘtre le « pĂšre du Covid-19 ». Cette vidĂ©o, trĂšs partagĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux et les messageries cryptĂ©es, a Ă©tĂ© notamment reprise sur la chaĂźne YouTube complotiste de ChloĂ© Frammery. Elle a Ă©tĂ© vue plus de 100 000 fois en 24 heures.

SYRIE. Le 21 aoĂ»t 2013, le monde dĂ©couvrait les images de la terrible attaque chimique perpĂ©trĂ©e dans la Ghouta de Damas par le rĂ©gime de Bachar el-Assad. L’attaque a provoquĂ© la mort de prĂšs de 1500 personnes, dont plus de la moitiĂ© de femmes et d’enfants. Cet Ă©vĂ©nement nourrit depuis lors la guerre de l’information sur le conflit syrien. Parmi les tenants de la thĂšse rĂ©visionniste sur ce massacre, un chercheur du Massachussetts Institute of Technology (MIT) Ă  la retraite, Theodore Postol, et un « journaliste indĂ©pendant », Jonathan Moadab, fan de Dieudonné  Elie Guckert revient sur sept annĂ©es de conspirationnisme pro-Assad (source : Conspiracy Watch, 21 aoĂ»t 2020).

GILETS JAUNES. Samedi 22 aoĂ»t, une centaine de Gilets jaunes ont dĂ©filĂ© Ă  Paris accusant notamment les autoritĂ©s de se livrer Ă  du « terrorisme sanitaire ». Parmi les participants, un dĂ©nommĂ© « Mike Rambo » a Ă©tĂ© interviewĂ© par la chaĂźne russe RT France. Ce proche de l’histrion antisĂ©mite DieudonnĂ© M’Bala M’Bala a organisĂ© en mars 2020 une visio-confĂ©rence en compagnie du Gilet jaune JĂ©rĂŽme Rodrigues et du porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot.


Article publié le 24 AoĂ»t 2020 sur Conspiracywatch.info