Août 2, 2020
Par Conspiracy Watch
93 visites


Des gros titres aux petites infos passĂ©es inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualitĂ© des derniers jours en matiĂšre de conspirationnisme et de nĂ©gationnisme (semaine du 20/07/2020 au 26/07/2020).

HALLE. C’est dans le contexte d’un regain de la menace d’extrĂȘme droite que le procĂšs de l’auteur de l’attentat antisĂ©mite perpĂ©trĂ© Ă  Halle (9 octobre 2019, deux morts et deux blessĂ©s graves), en Allemagne, s’est ouvert le mardi 21 juillet. L’accusĂ©, Stephan Balliet, un extrĂ©miste de droite de 28 ans, n’a pas exprimĂ© de remords, s’attachant plutĂŽt Ă  exposer, en des termes souvent offensants, sa vision raciste du monde. « J’ai dĂ©cidĂ© qu’il n’y avait pas d’autre solution que de s’armer et de se battre, sinon nous serons tous “brunis” dans 50 ans », a-t-il dĂ©clarĂ© devant le tribunal de Magdebourg (Saxe-Anhalt), faisant allusion Ă  l’arrivĂ©e de millions de rĂ©fugiĂ©s en Europe
 (source : France 24, 21 juillet 2020). À l’époque des faits, le NPD (Nationaldemokratische Partei Deutschlands), formation nĂ©onazie, suggĂ©rait que l’auteur des faits avait Ă©tĂ© manipulĂ© afin de jeter le discrĂ©dit sur les nationalistes (source : Conspiracy Watch, 18 octobre 2019).

CHEMTRAILS. Le nouveau secrĂ©taire d’État chargĂ© de la RuralitĂ©, JoĂ«l Giraud, s’est illustrĂ© il y a quelques annĂ©es en se faisant le porte-voix, dans l’hĂ©micycle, des rumeurs sur les soi-disant “chemtrails“, l’une des thĂ©ories du complot contemporaines les plus populaires. En novembre 2013, Ă  l’AssemblĂ©e nationale, ce dĂ©putĂ© PRG avait posĂ© une question sur le sujet au ministre de l’Écologie, du DĂ©veloppement durable et de l’Énergie. Quelques semaines plus tard, il avait accordĂ© une interview sur ce sujet Ă  Agence Info Libre, un site conspirationniste gravitant dans la mouvance dieudonniste (source : Twitter/Conspiracy Watch).

TELEGRAM. C’est un canal comme il en existe des dizaines d’autres, un groupe privĂ© constituĂ© sur la messagerie Telegram. BaptisĂ© « Team patriote Â», fort d’environ 150 membres recrutĂ©s au sein du rĂ©seau Twitter, il permet Ă  ces militants nationalistes de discuter en privĂ©, « sans censure Â», de leurs obsessions : l’immigration, l’islam, la « gauchiasse Â», le survivalisme, les armes Ă  feu et la « guerre raciale Â» qu’ils appellent de leurs vƓux. Le Monde a pu, durant plusieurs semaines, suivre en temps rĂ©el les discussions de ce petit groupe, emblĂ©matique des procĂ©dĂ©s de « radicalisation Â» permis par les rĂ©seaux sociaux. « De nombreux membres ramĂšnent aussi d’outre-Atlantique les thĂ©ories du complot les plus fumeuses, notamment autour de la figure du milliardaire George Soros, accusĂ© par l’alt-right de financer un “mouvement antifa” tout aussi vaporeux » (source : Le Monde, 21 juillet 2020).

WHATSAPP. Pendant le confinement, des groupes d’entraide ont vu le jour sur l’application WhatsApp pour porter secours aux plus vulnĂ©rables ; des familles et des amis se sont retrouvĂ©s pour Ă©changer, briser la solitude, partager leurs angoisses ou leurs espoirs
 Pour partager, aussi, des fausses informations et des thĂ©ories du complot. Alors que Facebook, YouTube et Twitter sont rĂ©guliĂšrement associĂ©s au problĂšme de la rĂ©gulation des contenus toxiques sur Internet, WhatsApp gagne en influence dans une relative indiffĂ©rence. Le service proposĂ© par l’application de messagerie cryptĂ©e contribue pourtant Ă  la viralitĂ© de contenus complotistes (source : Conspiracy Watch, 24 juillet 2020).

TWITTER. Twitter accentue sa lutte contre la dĂ©sinformation. Le rĂ©seau social a supprimĂ© plus de 7 000 comptes liĂ©s Ă  la mouvance Â« QAnon Â» et a entrepris de limiter la circulation des contenus liĂ©s Ă  cette thĂ©orie du complot amĂ©ricaine, propagĂ©e par des fans de Donald Trump. « Cette semaine, nous prenons davantage de mesures contre l’activitĂ© dite “QAnon” », a annoncĂ© le rĂ©seau mardi 21 juillet sur son compte dĂ©diĂ© Ă  la sĂ©curitĂ©, au nom de son rĂšglement sur « les comportements ayant le potentiel de causer des torts dans la vie rĂ©elle Â» (source : France 24, 22 juillet 2020). À lire Ă©galement, au sujet de QAnon, l’enquĂȘte du Guardian qui rĂ©vĂšle que plus de 3 millions d’abonnĂ©s sur Facebook soutiennent cette thĂ©orie du complot, un nombre en augmentation (source : The Guardian, 20 juin 2020).

ANTIVAXX. Un tweet de la nouvelle maire de Marseille, MichĂšle Rubirola, remontant Ă  mars 2018, a resurgi ces derniers temps sur Internet. On peut y lire le message suivant : « #vaccins stop. Confirmation #PĂ©tition #Montagnier / Joyeux. » Si le lien qui accompagnait le message a Ă©tĂ© supprimĂ©, il apparaĂźt clairement que MichĂšle Rubirola s’associait alors Ă  Henri Joyeux, figure de proue des antivaccins, et au biologiste virologue Luc Montagnier. En janvier 2018, ces deux professeurs avaient lancĂ© un « appel Ă  la raison » Ă  destination des personnels et professionnels de santĂ© pour s’opposer Ă  la nouvelle loi, portĂ©e Ă  l’époque par AgnĂšs Buzyn, imposant onze vaccins aux enfants (source : LibĂ©ration, 23 juillet 2020).

Source : Twitter, 11 mars 2018.

COVID-19. Avec prĂšs de 5000 nouveaux cas de coronavirus en une seule semaine, la Roumanie connaĂźt une rĂ©surgence alarmante. Cet ancien pays communiste de 19 millions d’habitants avait pourtant utilisĂ© avec un certain succĂšs, dĂšs le dĂ©but de la pandĂ©mie, la maniĂšre forte pour endiguer la maladie, en hospitalisant systĂ©matiquement toutes les personnes touchĂ©es. Mais dĂ©but juillet, la Cour constitutionnelle a jugĂ© illĂ©gale cette mesure, digne selon ses dĂ©tracteurs d’une « dictature mĂ©dicale Â». Elle a soulignĂ© que garder un malade Ă  l’hĂŽpital contre son grĂ© « portait atteinte aux droits fondamentaux Â». À la bataille contre la maladie s’ajoute Ă  prĂ©sent la lutte contre les « coronasceptiques Â» (source : France 24, 21 juillet 2020).

ANTI-MASQUES. Un mouvement de contestation anti-masques prend doucement de l’ampleur en France, notamment sur des groupes Facebook comme « Accrochez-vous, ça bouge Â» ou « Regroupement contre le port du masque obligatoire Â» (environ 5 000 membres chacun). VĂ©ritables nids Ă  complotistes, ces groupes attirent de nouveaux membres depuis la dĂ©cision de rendre obligatoire, le 19 juillet, le port du masque dans tous les lieux publics clos (source : L’Express, 21 juillet 2020). On lira Ă  ce sujet l’enquĂȘte du Point et l’analyse de Rudy Reichstadt, directeur de l’Observatoire du conspirationnisme, pour qui « les anti-masques ne sont qu’un “nouvel Ă©pisode” du continuum de thĂ©ories fumeuses et conspirationnistes qui traverse notre Ă©poque »  (source : Le Point, 25 juillet 2020).

CORBYN. À Nottingham (Royaume-Uni), on a pu voir Piers Corbyn, frĂšre de l’ancien leader du Labour Party, Jeremy Corbyn, participer Ă  une manifestation contre le confinement et le port du masque. L’homme Ă©tait muni d’un Ă©criteau sur leque on pouvait lire : « C’est un canular pour dĂ©truire l’emploi, l’économie et vous contrĂŽler » (source : Twitter).

BILL GATES. On sait que Bill Gates est au cƓur de multiples thĂ©ories du complot autour de la propagation du coronavirus et de la vaccination, accusĂ©e de permettre l’implantation de puce sous la peau. InterviewĂ© par la chaĂźne CNN, le fondateur de Microsoft a expliquĂ© que les candidats Ă  la vaccination contre le coronavirus pourraient avoir besoin de plusieurs doses pour obtenir une protection efficace. DiffusĂ© sur Twitter, l’extrait a provoquĂ© une avalanche de commentaires conspirationnistes parfois trĂšs virulents qui illustre l’ampleur du travail de sensibilisation Ă  effectuer sur ce plan (source : Twitter).

RÉCHAUFFEMENT. « Le Groenland gagne chaque annĂ©e de la glace Â». Cette Ă©tonnante affirmation est depuis quelques jours reprise sans sourciller par de nombreux internautes sur les rĂ©seaux sociaux, Ă  partir de sites complotistes comme Sott.net. AprĂšs tout, les chiffres ne mentent pas. Un article intitulĂ© « Le Groenland a gagnĂ© plus de 27 gigatonnes de neige et de glace rien qu’au cours des cinq derniers jours Â» est en effet lĂ  pour le prouver
 Une Ă©niĂšme thĂ©orie du complot qui viserait Ă  dĂ©montrer qu’on nous cache que la glace s’accumule, annĂ©e aprĂšs annĂ©e, en Arctique, au contraire de ce qu’affirment rĂ©guliĂšrement les scientifiques (source : L’Express, 25 juillet 2020).




Source: Conspiracywatch.info