Juillet 13, 2020
Par Conspiracy Watch
146 visites


Des gros titres aux petites infos passĂ©es inaperçues : ce qu’il fallait retenir de l’actualitĂ© des derniers jours en matiĂšre de conspirationnisme et de nĂ©gationnisme (semaine du 06/07/2020 au 12/07/2020).

MEL GIBSON. La thĂšse d’un Mel Gibson hĂ©ros de la lutte contre la pĂ©docriminalitĂ© revient Ă  intervalles rĂ©guliers sur Internet, notamment dans des sphĂšres conspirationnistes. On l’a retrouvĂ©e en mars dernier sur le compte de Qanon France, un rĂ©seau conspirationniste d’extrĂȘme droite, Ă  la mi-juin sur PedoGate, une section du forum Reddit consacrĂ©e aux rumeurs de complots pĂ©dophiles, ou encore le mardi 23 juin sur un compte Twitter de soutien Ă  Donald Trump. Les DĂ©codeurs reviennent sur des propos que l’acteur n’a pas tenus et sur certains autres qui ont Ă©tĂ© dĂ©tournĂ©s par les rĂ©seaux conspirationnistes (source : Le Monde, 7 juillet 2020).

RENAUD. Le chanteur de 68 ans vient de mettre en ligne un clip tournĂ© prĂšs de chez lui Ă  L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. Dans cette chanson consacrĂ©e au coronavirus, Renaud suggĂšre que les dĂ©tracteurs du professeur Raoult sont « jaloux » et craignent « de perdre du blĂ© » (source : Le Parisien, 8 juillet 2020).

MCCARTHYSME. À partir de 1950, en pleine « guerre froide », la peur d’une subversion communiste gĂ©nĂ©ralisĂ©e s’empare des États-Unis. Comment Joseph McCarthy, modeste sĂ©nateur du Wisconsin, politicien roublard, bagarreur, buveur et joueur de poker, a-t-il rĂ©ussi Ă  provoquer un tel mouvement d’opinion ? En partenariat avec le magazine L’Histoire, Conspiracy Watch propose Ă  la (re)lecture un texte de l’historien AndrĂ© Kaspi, publiĂ© en octobre 1980 (source : Conspiracy Watch, 9 juillet 2020).

KANYE WEST. ContaminĂ© par le coronavirus, Kanye West prend ses distances avec Donald Trump et lance sa campagne. Il sera le « candidat de Dieu » Ă  la Maison Blanche. Kanye West a assurĂ© mercredi au magazine Forbes qu’il ne soutenait plus Donald Trump Ă  la prĂ©sidentielle amĂ©ricaine de novembre tout en remettant en question la capacitĂ© du dĂ©mocrate Joe Biden Ă  mobiliser l’électorat noir. « Quand ils disent que le moyen de rĂ©gler le Covid-19 est un vaccin, je suis extrĂȘmement prudent, a expliquĂ© le rappeur Ă  Forbes. C’est la marque de la bĂȘte » (source : Le Figaro, 9 juillet 2020).

VÉRITÉ MENACÉE. Les thĂ©ories conspirationnistes n’ont jamais fait autant d’adeptes. Les rĂ©seaux sociaux et la dĂ©fiance envers le pouvoir en place leur ont rendu la vie facile. La crise du coronavirus n’a pas Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©e par les fake news et les thĂ©ories du complot en tout genre : le Covid-19 se propagerait grĂące Ă  la 5G, il aurait Ă©tĂ© fabriquĂ© dans un laboratoire, il serait destinĂ© Ă  un puçage Ă©lectronique
 Dans une sociĂ©tĂ© oĂč les fake news circulent Ă  une vitesse folle sur les rĂ©seaux sociaux, la sociĂ©tĂ© est-elle condamnĂ©e Ă  ĂȘtre de plus en plus conspirationniste ? (source : 20 Minutes, 9 juillet 2020). À lire Ă©galement, en guise d’illustration, la tribune de Marc Tremblay, parue dans La Presse (Canada), oĂč le journaliste revient sur la tentative d’assassinat, survenue dĂ©but juillet, sur la personne de Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. Corey Hurren, l’auteur, Ă©tait un adepte des thĂ©ories du complot (source : La Presse, 10 juillet 2020).

SREBRENICA. Au moment oĂč l’on commĂ©more, samedi 11 juillet Ă  Srebrenica, le 25e anniversaire de la pire tuerie, en une seule opĂ©ration militaire, des guerres yougoslaves (1991-2001), le poison du dĂ©ni s’est infiltrĂ© partout dans les Balkans, et au-delĂ . Il est l’outil qui permet de poursuivre dans la paix les objectifs de guerre – la sĂ©paration entre les communautĂ©s –, et qui prĂ©pare le terrain pour de futurs conflits, armĂ©s ou non. Le nĂ©gationnisme serbe bĂ©nĂ©ficie de puissants soutiens dans la rĂ©gion, politiques mais aussi universitaires et culturels (source : Le Monde, 10 juillet 2020). À lire ou Ă  relire Ă  ce propos, sur Conspiracy Watch, cette thĂ©orie du complot colportĂ©e par Radovan Karadzic pendant son procĂšs, en fĂ©vrier 2012, et qui accusait la France d’ĂȘtre derriĂšre le massacre de Srebrenica (source : Conspiracy Watch, 10 mars 2012).

RESSOURCES. À visionner sur YouTube, « La dĂ©mocratie des crĂ©dules : le paradoxe d’Internet », un documentaire inspirĂ© de l’ouvrage Ă©ponyme de GĂ©rald Bronner, qui interroge notre penchant pour le conspirationnisme et les pseudo-sciences. Le journal Le Temps a mis en ligne un dossier sur le complotisme dont chacune des cinq parties est consacrĂ©e Ă  une thĂ©orie en particulier (accĂšs libre) (source : Le Temps, juillet 2020).

COVID-19. Â« Je crois que j’ai fait une erreur. Je pensais que c’était un canular, mais ça n’était pas le cas » : c’est en substance ce qu’aurait dĂ©clarĂ© un patient de 30 ans avant de dĂ©cĂ©der la semaine derniĂšre dans un hĂŽpital de San Antonio (Texas) aprĂšs avoir contractĂ© le Covid-19. Le Dr Jane Appleby, mĂ©decin-chef de l’hĂŽpital, a dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ© que le patient en question avait dit aux infirmiĂšres qui s’occupaient de lui qu’il aurait participĂ© Ă  une fĂȘte organisĂ©e par une personne diagnostiquĂ©e positive Ă  la maladie (source : ABC News, 11 juillet 2020). Une information Ă  nuancer, l’existence d’authentiques « Covid parties » oĂč des jeunes se contamineraient volontairement demeurant Ă  ce stade sujette Ă  caution (source : Le Point, 3 juillet 2020).




Source: Conspiracywatch.info